Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Les salariés de la fonderie de Bretagne (ex-SBFM) implantée à Caudan ont ressorti les banderoles syndicales. 

Réunis en assemblée générale, par le délégué CGT Pierre Le Ménahès, ils ont décidé de débrayer entre 15 h et 16 h, à l’issue de la réunion. Toute l’équipe de jour, environ 120 personnes, a pris part au mouvement. Motif du mécontentement : l’annonce de la direction de geler les embauches et les salaires au moins jusqu’en 2012. Actuellement, l’effectif de la fonderie, reprise en octobre, par le groupe automobile Renault est passé sous la barre des 500 salariés. 

Selon Pierre Le Ménahès, d’ici deux ans, si les départs en retraite liés au plan amiante ne sont pas remplacés, ils seront moins de 400. Selon lui, les bonnes conditions pour la production de pièces automobiles ne sont plus réunies à la fonderie. 

Des assemblées générales sont encore prévues ce soir, pour les équipes de nuit, et demain matin. Elles pourraient également déboucher sur des débrayages.

Tag(s) : #Lutte de classes