Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après la catastrophe de Gênes, le patron des transports routiers pleure...sur ses profits futurs

Résultat de recherche d'images pour "Ligurie Carte"

Gênes : double révélateur

celui des conséquences du tout routiers,

de l'inhumanité du capital

au travers des propos

du Patron de la FNTR

Des morts, des blessés, des gens traumatisés à vie, mais l'espèce de rave à QI de rutabaga en situation de pré-compost, président de la fédération nationale des transporteurs routier se plaint d'avoir des frais de chauffeurs et de gazole à prévoir. Le pôvre !! Va-t-il demander à Darmanin Le Maire Borne et Pennicaud à être considéré en catastrophe naturelle ? Exiger des ristourne fiscales, le paiement des frais de détours ? 

Ils ont déjà demandé en France des dérogations à ce qui reste de code du travail en matière de temps de conduite des chauffeurs . 

Lisez donc ce qu'il vient de déclarer à France info (16 aout 14h14 mis à jour (donc relu) à 14h48 :

 

Pour Patrick Mortigliengo, président de la fédération nationale des transports routiers (FNTR), ça aura des conséquences économiques "très importantes"puisque "les poids lourds ne pourront plus passer par là, donc ça va obliger à des détours", ce qui va entraîner "des temps de conduite en plus et des kilomètres en plus. Ça va engendrer des coûts, et surtout désorganiser les plans de transport", explique-t-il ce jeudi sur franceinfo.

franceinfo : Craignez-vous des conséquences économiques ?

Patrick Mortigliengo Oui, elles seront très importantes. On est pris de court, on découvre, on va s'adapter, mais Gênes étant un axe routier important, les poids lourds ne pourront plus passer par là, donc ça va obliger à des détours, ce qui va entraîner des temps de conduite en plus et des kilomètres en plus. Ça va engendrer des coûts, et surtout désorganiser les plans de transport. Tous les camions qui vont dans le sud de l'Italie, le sud et le sud-ouest de la France, au Portugal et en Espagne, passent par là. Il faut imaginer le trafic que ça représente, c'est énorme et immense.

Quelles peuvent être les solutions  ?

La première solution, c'est la bifurcation à Varazze pour monter vers Milan, prendre la direction de Tortone, et reprendre à Serravalle Scrivia. Le souci c'est que je ne sais pas si les gendarmes laisseront faire ça aux camions. C'est une ancienne autoroute qui existait avant qu'on fasse l'autre, mais cette autoroute n'est pas adaptée à un tel trafic de camion, il y aurait des accidents et des bouchons, et ça fait un détour de 320 km aller-retour. La deuxième solution, la plus dure, est de passer par Varazze, Tortone, Pazienza et Parme. Là, c'est un détour de 180 km aller et 180 km retour, soit cinq heures de conduite en plus. C'est énorme, ça va augmenter au minimum de 300 euros le transport.


Est-ce que ça risque de freiner certains échanges commerciaux ?

300 euros de plus sur un transport pour des grosses marchandises, ça passe bien, mais sur des marchandises à faible valeur, c'est capital. Ça risque de pénaliser les échanges, et certains risquent de se retourner sur des marchés ailleurs. C'est arrivé le 14 août, heureusement il n'y a pas grand monde. Nous, on est pris de court. On doit discuter pour une livraison sur le port de Gênes, on ne sait pas comment on va s'y prendre. On tombe en période de congés donc il va falloir qu'on fasse un tour de table, trouver des solutions, et même demander des aménagements pour le temps de conduite des chauffeurs. C'est un problème énorme.

Du sud de l'Italie à L'Espagne, il existe une voie non saturée qui s'appelle méditerranée. Un porte-containeurs c'est à minima 3000 camions. Avec 5 bateaux la rotation depuis Naples ou La Spézia vers Barcelone ou Marseille , Sète Port-Vendre peut très vite s'organiser. 

Pour aller dans le nord au prix d'une manutention à Fos il y a un réseau ferré, celui que Macron au service de la FNTR et son auxiliaire Pepy s'acharnent à Casser.

Cela permettra de plus aux chauffeurs Roumains Tchèques ou Croates d'être un peu plus souvent chez eux plutôt que de dormir durant trois semaines dans leur camion (si, si,  c'est prouvé).

Reste à savoir si ce président parle pour sa profession, comme président ou se sert de la fonction pour sa propre boite : 

Situé à Carros au nord de Nice ,prétendant à l'écologie par le transport routier, exerce essentiellement son activité depuis l'Italie vers la Belgique  axes en voie de désertification ferroviaire. Fin 2017 répondant aux questions du journaliste de la CCI de Nice côte d'azur il déclarait ;

" Concrètement notre développement va nous conduire à ouvrir une agence en Italie  qui complétera les services proposés par notre dépôt à Modène. 

Souvent, Canaille le Rouge se plait à rappeler que le Capital est essentiellement un rapport social d'exploitation. Ce sinistre égoïste vivant dans les eaux glacées du calcul et du tiroir caisse nous en administre la démonstration depuis la terrasse climatisée de sa suffisance de classe.

​​​​​​​

Tag(s) : #Services publics, #Transports

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :