Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Analyse communiste internationale

 

Blog d'information et d'analyse des mouvements politiques

 

À l'occasion de son

          70e anniversaire, le Parti communiste américain,

en collaboration avec les partis communistes et ouvriers, et avec d'autres organisations politiques, demande au gouvernement américain de libérer le prisonnier politique Simón Trinidad.  Il est actuellement incarcéré dans une prison "super-max" dans le Colorado, aux États-Unis. 

 Simón Trinidad, un ancien combattant des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), était un prisonnier de guerre. Il a été capturé, avec l'aide de la CIA, en Équateur à la fin de 2003. À cette époque, le gouvernement américain intervenait militairement en Colombie sous les auspices de son "Plan Colombie". Trinidad s'était fait connaître publiquement en tant que négociateur de paix lors de pourparlers avec le gouvernement colombien en 2000 - 2002.  Capturé, il est devenu un prisonnier trophée à ce titre.

 Après un an de prison en Colombie, Simón Trinidad a été extradé vers les États-Unis. Entre 2006 et 2008, il a été soumis à quatre procès. Il a évité la condamnation lors du premier, mais lors de son second procès, Trinidad a été reconnu coupable de conspiration avec un groupe terroriste, les FARC, pour saisir et retenir en otage trois entrepreneurs américains de la guerre contre la drogue opérant en Colombie. Lors de son troisième et de son quatrième procès, le gouvernement américain ne l'a pas condamné pour avoir exporté des drogues illégales vers les États-Unis. En 2008, à l'âge de 57 ans, Trinidad a été condamné à 60 ans de prison pour conspiration terroriste.

De 2004 à 2018, Simón Trinidad est resté à l'isolement. Pendant deux ans, cependant, il a été autorisé à prendre un repas de midi avec d'autres prisonniers. Il ne reçoit ni courrier, ni e-mails. Seuls quelques membres de sa famille sont autorisés à lui rendre visite - et ils le font rarement.

 Nous, les signataires, demandons au gouvernement américain de renvoyer Simón Trinidad en Colombie pour ces raisons :

Trinidad, comme d'autres anciens combattants, a le droit, en vertu de l'accord de paix de 2016 entre les FARC et le gouvernement colombien, d'entrer dans la "juridiction spéciale pour la paix". Ce faisant, Trinidad aurait la possibilité de dire la vérité aux juges et, ainsi, d'être gracié pour les crimes qu'il aurait pu commettre pendant le conflit. Trinidad a été accepté dans le programme et, par conséquent, doit être autorisé à retourner en Colombie.
 

Le gouvernement américain a violé les droits légaux et les droits de l'homme de Trinidad. Trinidad a été extradé en tant que trafiquant de drogue, ce qu'il n'était pas. Son crime était la rébellion, ce qui est un crime politique. Les traités d'extradition et le droit international des droits de l'homme interdisent l'extradition pour des crimes politiques. En outre, la peine infligée à Trinidad était bien disproportionnée par rapport au crime qu'il est censé avoir commis. En vérité, il est innocent de ce crime. Et pendant tout ce temps, Trinidad a été soumis à des conditions de détention abusives et inhumaines. 
 

Simón Trinidad, un révolutionnaire, est un prisonnier de la guerre des classes. Trinidad, comme d'autres Colombiens qui luttent contre l'oppression économique et politique, s'est consacré à l'utilisation équitable de la terre, à la survie et à la dignité des Colombiens marginalisés, et à un avenir socialiste. Il y a longtemps qu'ils se sont opposés aux oligarques colombiens et aux impérialistes américains. Nous considérons Simón Trinidad comme un camarade et considérons qu'il est de notre devoir d'œuvrer à sa libération de prison.
Pour plus d'informations sur la campagne pour le retour de Simón Trinidad en Colombie, consultez le site https://www.libertadsimontrinidad.com/.

Les partis signataires

Parti communiste colombien
Parti communiste allemand
Parti communiste de Grèce
Parti communiste des États-Unis

 

Cette déclaration commune est ouverte à d'autres signataires.

Source :  http://www.solidnet.org/article/CP-USA-Joint-Statement-By-the-CP-USA-and-the-CP-of-Colombia-Calling-for-Simon-Trinidads-Release-from-Prison/

Tag(s) : #Solidarité internationale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :