Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'information et d'analyse des mouvements politiques

 

Les « Quatre globaux »,

un nouveau plan stratégique pour la Chine

Les « Quatre globaux », un nouveau plan stratégique pour la Chine

 

 

 

 
 
 
 
 
Mis à jour le 26-02-2015

Une interprétation des « Quatre globaux » de Xi Jinping

Les médias d'État chinois ont publié mercredi, pour la première fois, une « interprétation faisant autorité » de la théorie politique des « Quatre globaux » du président chinois Xi Jinping, dont l'ambition est de « guider les stratégies globales du rajeunissement national de la Chine ».

Les analystes politiques estiment que la promotion des « Quatre globaux » est un signal que Xi Jinping a formulé ses principes politiques fondamentaux en suivant la tradition des précédents leaders du Parti. Ils estiment également que la théorie offre un aperçu de la vision de Xi Jinping sur la façon dont la Chine devrait être gouvernée dans un contexte d'approfondissement des réformes et d'une économie en cours d'ajustement.

Le Quotidien du Peuple, le journal phare du Parti Communiste Chinois (PCC), a publié mercredi un rare éditorial de 2000 mots en première page détaillant l'explication des « Quatre globaux », une théorie que Xi Jinping mentionna pour la première fois en décembre dernier, lors d'une visite dans la province du Jiangsu.

Divers grands médias chinois ont republié cette interprétation, comme l'agence de presse Xinhua, la Télévision Centrale de Chine (CCTV) et divers journaux provinciaux du Parti.

« Chacune des quatre initiatives tire ses origines historiques en conformité avec les idéaux énoncés par les précédents dirigeants de la Chine. Mais Xi Jinping a été le premier à regrouper ces quatre ensembles de concepts et à les amener à un nouveau niveau de stratégie nationale globale », a déclaré Xu Yaotong, professeur à l'Académie chinoise de gouvernance.

Les « Quatre globaux » comprennent la construction globale d'une société modérément prospère, l'approfondissement de la réforme, la promotion de l'Etat de droit et le renforcement strict de la discipline du Parti.

La philosophie de gouvernement de Xi Jinping suit une tradition des dirigeants du PCC qui ont mis en avant des théories politiques pendant leur mandat pour répondre aux besoins du développement de la nation.

Ainsi, en 2000, Jiang Zemin a présenté sa théorie des « trois représentativités » comme base de son administration. Et en 2003, Hu Jintao a dévoilé son propre concept de « perspective scientifique de développement ».

« Si le progrès économique reste la priorité des réformes économiques continues, Xi Jinping a mis davantage l'accent sur la réforme politique dans la théorie des 'Quatre globaux' », a déclaré Wang Zhanyang, professeur à l'Institut central du socialisme.

Les trois autres « globaux » sont les moyens d'atteindre l'objectif de « construction d'une société modérément prospère de façon globale », a précisé M. Wang.

Selon M. Xu, l'accent mis par Xi Jinping sur l'aspect « global » implique un accent particulier sur la réalisation de l'égalité sociale.

« Les plus de 30 ans de réforme économique ont permis à certains, dans la société chinoise, d'avoir une vie plus facile. Mais l'écart de richesse entre les riches et les pauvres persiste, et il est nécessaire de redistribuer la richesse de manière uniforme pour tous dans la société », estime t-il.

Depuis son élection en 2012, Xi Jinping a conçu une série de mesures de réforme radicales, comme la campagne de répression de la corruption en cours et un mouvement de promotion de l'Etat de droit.

L'économie chinoise a également dû faire face à de nouveaux défis en entrant dans une « nouvelle normalité », avec une croissance de son PIB passant d'une haute vitesse à une vitesse moyenne à haute.

L'article a cité les mots de Xi Jinping, disant que les « Quatre globaux » sont une politique fondamentale de l'État chinois pour résoudre les problèmes et les conflits auxquels est confrontée la nation, et répondre aux « attentes enthousiastes des Chinois ».

Cai Zhiqiang, professeur de construction du Parti à l'Ecole du Parti du Comité central du PCC, a déclaré que les « Quatre globaux » sont l'aboutissement de 35 ans de réformes en Chine et une nouvelle solution pour résoudre les problèmes profondément enracinés auxquels fait face l'économie chinoise.

Selon lui, « Les politiques de réforme de la Chine ont été fragmentées et nécessitent un cadre plus complet et plus systématique ».

De leur côté, MM. Xu et Wang estiment également que les « Quatre globaux » proviennent des deux années d'expérience accumulées par l'administration Xi.

Construire une « société modérément prospère » est un terme qui fut d'abord utilisé par feu le dirigeant chinois Deng Xiaoping en 1979 comme but ultime de la modernisation de la Chine.

Deng Xiaoping a également développé la « politique de réforme et d'ouverture » qui, depuis les années 1970, a été la politique clé de la Chine dans ses efforts de modernisation.

Quant au concept de « l'État de droit » promu par Xi Jinping, c'est aussi, selon Xu Yaotong, un concept hérité de l'accent mis par Deng Xiaoping sur un système politique démocratique et stable.

La Chine est actuellement à cinq ans de la date butoir de la « construction d'une société modérément prospère », un objectif fixé par l'ancien président chinois Hu Jintao en 2012 à l'horizon 2020 pour faire avancer la vision de Deng Xiaoping.

L'article est publié à quelque temps des prochaines « deux sessions », les réunions annuelles des corps consultatif national et législatif chinois qui auront lieu au début de mars, lorsque les membres et les responsables du Parti se réuniront pour discuter des politiques nationales.

Tag(s) : #international
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :