Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cette Chine qui réussit  en refusant les potions néolibérales
Cette Chine qui réussit  en refusant les potions néolibérales

mardi 2 juin 2015

 
Cette Chine qui réussit
en refusant les potions néolibérales
Résultat de recherche d'images pour "carte de la chine"
 
 
Dirigisme contre néolibéralisme
 
 
 
A titre de comparaison, la PAC a un budget d’environ 50 milliards, soit 0,5% du PIB de l’UE. En clair, la Chine consacre près de 5 fois plus d’argent en proportion de sa richesse nationale que les européens. 
 
Et The Economist souligne que Pékin permet donc aux prix agricoles d’être sensiblement supérieurs aux prix mondiaux pour assurer son indépendance alimentaire, appliquant finalement des recettes assez proches de celles de la PAC, avant que l’UE ne cède aux sirènes néolibérales.
 
 

 

Pour développer son industrie automobile, la Chine n’avait pas hésité à imposer des droits de douane de plus de 100% pour imposer aux constructeurs internationaux d’y construire des usines, en partenariat avec des locaux… 
 
La question démocratique
 

Il ne s’agit de dire que la Chine serait un modèle indépassable. On peut penser que la démocratie est un pré-requis essentiel pour nos sociétés. D’ailleurs, curieusement, on voit chez certains néolibéraux une forme de fascination pour la réussite de certains modèles autocratiques. Dans un dossier réalisé il y a deux mois par The Economistsur Singapour, pouvait poindre une forme de relativisme sur le caractère non démocratique du régime de la Cité-Etat, sans oublier que le journal oubliait que sa réussite économique devait largement à sa petite taille et à sa position, comme le Luxembourg ou la Suisse sur le continent européen. Mais le néolibéralisme n’est pas toujours démocratique

 
Mais sans renoncer à ses idéaux démocratiques, on peut également respecter la Chine et le chemin qu’elle prend. Après tout, le Japon et la Corée du Sud ont évolué progressivement et lentement vers des régimes de plus en plus ouverts et démocratiques.
 
Après tout, la Chine pourrait évoluer de la même manière et on trouve quelques premiers signes de cela dans une plus grande liberté des citoyens, qui gagnent un mot à dire dans les affaires locales, à travers les nouvelles technologies. Et de toutes les façons, il faut respecter le chemin pris par les sociétés et ne pas céder à un tropisme français. Les interventions des 15 dernières années montrent qu’un mode de fonctionnement ne s’impose pas.
 
Merci donc à la Chine de démontrer que la religion néolibérale n’est qu’une religion totalement abstraite, si souvent contredite par une réalité que ses missionnaires, dont quelques uns sévissent régulièrement sur le blog, préfèrent ne pas voir, dans leur vision du monde en noir et blanc. 
Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :