Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'isolement de l’Ukraine par rapport à la Pologne : le contrecoup de l’élection présidentielle polonaise
L'isolement de l’Ukraine par rapport à la Pologne : le contrecoup de l’élection présidentielle polonaise
2
Juin
2015
Actu’Ukraine

 

• Isolement de l’Ukraine par rapport à la Pologne : 

le contrecoup 

de l’élection présidentielle polonaise.  

Le second tour de l’élection présidentielle polonaise s’est déroulé dimanche 24 mai et a vu la défaite du très pro-ukrainien président sortant, Komorowski . Pro ukrainien, au point de ne pas réagir quand l’Ukraine a voté le 8 avril 2015 la loi n° 2538 “Statut juridique et commémoration des participants dans la lutte pour l’indépendance de l’Ukraine au XXe  siècle” (rada.gov.ua, texte loirada.gov.ua, note explicative rada.gov.uaperemogi) qui “blanchit” de facto tous les combattants ukrainiens nazis de leurs crimes lors de la seconde guerre mondiale alors qu’il se trouvait en Ukraine lors d’une visite officielle (voir actu’Ukraine du 15 avril 2015 les-crises.fr). Cette loi a suscité de l’indignation en Pologne à cause des massacres de Volhynie (les-crises.fr) commis par les ukrainiens envers des Polonais vivant en Ukraine : environ 100 000 personnes ont été massacrées en quelques mois (voir Actu’Ukraine du 22 avril les-crises.fr à la date du 13 avril). La polémique n’a fait qu’enfler en Pologne (voir Actu’Ukraine du 29 avril les-crises.fr à la date du 20 avril) et Komorowski avait finalement protesté le 23 avril et arrêté le “dialogue historique avec l’Ukraine” mais trop tard. De son côté, la Rada avait essayé d’”expliquer” sa loi, mais sans convaincre (voir Actu’Ukraine du 29 avril les-crises.fr à la date du 27 avril).

Komorowski était arrivé second au premier tour des élections et s’était empressé, entre les tours, de ratifier la création de la brigade polono lituano ukrainienne (rt.com).

Il a été battu par le candidat arrivé en tête du premier tour. Le nouveau président, Andrzej Duda (sputniknews.comfortrussrussia-insider) exige quasi aussitôt de l’Ukraine de revenir sur la fameuse loi 2538 (fortruss) et il enfonce le clou en annonçant qu’il “n’a pas le temps de recevoir Porochenko” qui avait prévu une visite a Varsovie pour féliciter le vainqueur de l’élection. Du coup, la visite est annulée (ria.ruunian.netridus.ru) et l’amitié polono-ukrainienne du 8 avril tangue.

D’autant qu’Aleksander Kwaśniewski (wikipedia.org), ancien président polonais de 1995 à 2005, artisan de l’entrée de la Pologne dans l’OTAN et dans l’UE (et au passage une participation à la guerre d’Irak), donc un atlantiste et européiste convaincu, déclare à Prague : 

Dans un futur proche, la Russie peut devenir un des centres du monde multipolaire qui est en formation actuellement… les USA continueront de jouer un rôle majeur mais ne seront jamais plus aussi puissants qu’ils l’ont été dans les 20-30 dernières années.” et également “que la Russie prépare un nouveau Maidan pour mettre au pouvoir des personnes pro-russes qui raméneraient l’Ukraine dans l’orbite de la Russie en évitant le bain de sang”.(ria.ru traduit par fortruss).

Il avait déjà parlé de ce troisième Maidan lors d’une interview sur TVN24, le 13 avril (ridus.ru article en russe, tvn24.pl article en polonais) : 

Un troisième Maïdan menace l’Ukraine, après lequel l’attend un virage net vers la Russie… Poutine attend le moment où le peuple ukrainien, excédé, organisera un troisième Maïdan et dira: “Ca suffit, ces rêves européens, parlons déjà avec ceux qui sont en mesure de nour aider réellement.

EXTRAITS D’ACTU’UKRAINE DU 20 (les-crises.fr) et DU 29 AVRIL (les-crises.fr)

20 avril

• La Pologne se réveille (enfin). La loi ukrainienne de glorification des “combattants pour l’indépendance” de l’UPA qui de facto exonère ces nationalistes ukrainiens de leurs crimes durant la seconde guerre mondiale (environ 1 million de morts dont 100 000 polonais) a eu comme effet de réveiller la Pologne.

Dans son hystérie anti-russe et sa défiance de l’Allemagne, la Pologne avait oublié qu’en Ukraine se sont les enfants spirituels des tueurs de Volhynie qui sont au pouvoir (les-crises.fr).

D’où des prises de conscience et de position diverses en Pologne.

Le Président polonais, Bronisław Komorowski condamne le vote de cette loi et arrête tout “dialogue historique” avec l’Ukraine (sputniknews). Version UNIAN : Le président polonais déclare que la reconnaissance par la Rada de l’activité de l’OUN OuPA comme composante de la lutte pour l’indépendance pourrait “compliquer le dialogue historique entre  Kiev et  Varsovie” (unian.net).

Le général à la retraite Waldemar Skrzypczak, ex chef des forces terrestres polonaises et vice ministre de la défense, retire “tout ce qu’il a dit sur l’Ukraine” suite au vote de cette loi. Son oncle est mort crucifié nu à la porte d’une grange de la main de “combattants pour l’indépendance” (fortruss).

Un candidat mineur à l’élection présidentielle et actuellement député au parlement européen, Yanouch Korvine-Mikke, déclare que les snipers de Maidan ont été formés en Pologne, que la participation de la Pologne aux événements du Maidan est un “fait bien établi” et que c’est les USA qui cherchent la déstabilisation,  non la Russie  (lenta.ru,sputniknews). Analyse de De Defensa (dedefensa).

27 avril

• Rétropédalage polono-ukrainien. 

Le président de la rada s’embourbe dans le lisier OUN. Il tente de s’en sortir en déclarant que “l’héroïsation” des “bandervotsy” n’est pas une opération anti-polonaise mais anti-soviétique (vz.ru) et  que la reconnaissance des OUN ne s’applique pas a leurs crimes (interfax.com.ua), mais a priori le mal est fait… Les relations entre la Pologne et l’Ukraine se sont dégradées.

Deux anciens présidents ukrainiens,  Kravtchouk et Koutchma, veulent proposer à la Rada d’examiner la question de la sortie de l’Ukraine du Traité de non prolifération des armes nucléaires afin de “protester contre la non application du Memorandum de Budapest” de décembre 1994 (vzgliad.ru,vz.rufortruss). En clair, ils veulent que l’Ukraine récupére son statut de puissance nucléaire et ait quelques bombes nucléaires à sa disposition…

De son côté, le ministre de l’intérieur Avakov déclare “qu’avec une opération militaire, la question du Donbass serait réglée en 2 ou 3 semaines” (Vzgliad citant Ria Novosti vz.rureuters).

Le premier ministre Yatseniouk déclare quant à lui,  lors de son  forum de Kiev (A Platform for European Security Architecture : ksf.openukraine.org, Partenaires : ksf.openukraine.org, Participants :ksf.openukraine.org) que l’Ukraine a perdu (officiellement selon l’ONU) plus de 7000 citoyens à cause de la guerre au Donbass (unn.com.ua) et s’empresse de dire que c’est le fait de “l’agression de la Russie contre l’Ukraine.” Donc, pour lui les russes sont seuls responsable de la mort des 7000 ukrainiens…

Autres perles : Pour Porochenko, l’immunité des juges et des députés est inutile en Ukraine dans les conditions de la démocratie (vzgliad.ru). Il considère également que les Ukrainiens attachés à l’ancien statut de pays non-aligné de l’Ukraine sont une menace pour le pays et ne les “tolérera” pas (russia-insider).

Restons sur Porochenko. Il a fêté le premier anniversaire de son mandat de président en se flattant d’avoir mis fin au projet “Novorossia” (gordonua.compresident.gov.ua), que les “troupes de maintien de la paix” ukrainiennes ont joué un rôle important dans la protection du pays (president.gov.ua,president.gov.ua) et qu’il est sûr que l’Ukraine récupérera le Donbass et la Crimée (gordonua.com). Et pour finir que les tarifs des services pour la population doivent être “clairs et honnêtes” (president.gov.ua)

Segodnya publie une analyse de l’année écoulée plus réaliste (segodnya.ua)… ” Vivre différemment “, voilà le slogan de sa campagne présidentielle, et il est vrai que la vie des ukrainiens a beaucoup changé depuis un an.

Au lendemain de son élection, Poroshenko a promis que l’”opération anti-terroriste” au Donbass ne durerait que quelques heures. Selon les données de l’ONU depuis 13 mois de conflit il y a eu 6243 morts et 15615 blessés.

La population du Donbass va vers une catastrophe humanitaire à cause du blocus financier et routier instauré par l’Ukraine.

Le pouvoir d’achat en Ukraine a baissé de 25%, le salaire minimal s’élève à 43 dollars et se trouve désormais parmi les plus bas salaires dans le monde (segodnya.ua).

La devise ukrainienne, la hryvna (UAH) a connu une dévaluation record de 11,71 en mai 2014 à 21 pour 1 dollar en mai 2015 (en passant par 33,75 pour un dollar en février 2015) (bloomberg).

Les prix se sont envolés, l’inflation de la consommation est de 60,9% ce qui cache des disparités énormes, le prix des carottes par exemple a été multiplié par 3 (voir actu’Ukraine de la semaine dernière les-crises.fr au mercredi 20 mai) !

Les tarifs d’électricité, chauffage, l’eau et le gaz ont augmenté considérablement. La dette publique ne cesse d’ augmenter et l’Ukraine frôle la faillite. Les réformes se font attendre.

L’avenir européen de l’Ukraine reste flou voire s’éloigne. L’UE préfère donner un régime sans visa aux micro états du pacifique qu’à l’Ukraine ! Alors que, dans son discours le 7 juin 2014, Poroshenko avait promis le régime sans visa à partir du 1 janvier 2015…

Dans cette vidéo du 26 mai, un combattant ukrainien, blessé et prisonnier, fait de son côté le bilan de cette “année Porochenko” sans manifester de colère apparente (youtube).

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :