Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Le TTIP, bonne nouvelle pour Israël !" Raison de plus pour lutter contre le Traité transatlantique...et l'Etat raciste
"Le TTIP, bonne nouvelle pour Israël !" Raison de plus pour lutter contre le Traité transatlantique...et l'Etat raciste

C'est eux qui le disent !

Raison de plus pour agir contre le TTIP !

Raison de plus de boycotter les produits israéliens !

 

toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

Le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP), nouvelle arme anti-boycott

 

Le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) que l’Europe et les Etats-Unis négocient, est une bonne nouvelle pour Israël.

L’Union européenne (UE) négocie actuellement un accord de commerce et d’investissement avec les États-Unis: le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, ou TTIP an anglais. Après des débats houleux au Parlement européen, les négociations sur le TTIP qui ont démarré en 2013, devraient reprendre en juillet prochain.

ARME ANTIBOYCOTT

Cet accord de libre-échange transatlantique, entre l’Europe et les Etats-Unis, devrait rapporter aux 28 pays européens quelque 130 milliards d’euros. Le TTIP sera donc une bonne nouvelle pour les économies européennes : notamment en ouvrant le marché américain aux entreprises européennes, en réduisant les formalités administratives qui pèsent sur les entreprises exportatrices, et en fixant de nouvelles règles destinées à faciliter les exportations, les importations et les investissements outre-Atlantique.

Indirectement, le TTIP pourrait aider Israël à surmonter les menaces de boycott qui se font de plus en plus pressantes. En effet, l’accord en préparation contient un article qui interdit aux pays européens de pratiquer un boycott à l’encontre d’Israël.

TTIP CONTRE BDS

Pour l’heure, les pays européens ne boycottent pas officiellement Israël mais seulement les produits fabriqués de l’autre côté de la Ligne verte, c’est-à-dire en territoires palestiniens. Les Européens sont conscients qu’un boycott porterait atteinte à leurs accords de libre-échange ; c’est sans doute aussi une des raisons qui a conduit le Pdg d’Orange à venir jusqu’à Jérusalem s’excuser de sa déclaration belliqueuse envers Israël.

La nouvelle législation américano-européenne constituera donc une nouvelle arme anti-boycott. De plus, toute sanction commerciale contre Israël, qu’elle soit le fait de gouvernements, d’ONG ou d’organisations commeBDS, sera considérée comme contraire aux accords commerciaux du GATT qui régit le commerce international. En effet, l’accord du Gatt (General Agreement on Tariffs and Trade, ou en français : accord général sur les tarifs douaniers et le commerce), qui existe depuis 1947, a été signé par 130 pays dont Israël en 1962.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

 

Tag(s) : #Contre l'impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :