Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les contrôleurs aériens appelés à faire grève les 2 et 3 juillet

Logo Les Echos News

Illustration aéroport de Nice vue générale

 

Rebelote : pour la deuxième fois en trois mois, le principal syndicat de contrôleurs aériens, le SNCTA, appelle à faire grève, les 2 et 3 juillet prochain, juste avant la première vague de grands départs en vacances. Un préavis qui, s’il se réalise, pourrait entraîner d’importantes perturbations dans les aéroports français. La précédente grève des 8 et 9 avril avait entraîné l’annulation de 1.300 vols et une perte de recettes de 20 millions d’euros pour les compagnies aériennes.

Comme lors des précédents préavis, les revendications des contrôleurs portent toujours sur l’évolution de leur métier et la nécessaire modernisation du contrôle du trafic aérien en France.

Le SNCTA demande notamment une prime plus importante pour les ­contrôleurs participant à l’expérimentation de nouvelles méthodes de travail, censées augmenter la productivité.

Afin de financer ces efforts de modernisation, le syndicat continue également de réclamer une augmentation de la redevance, contrairement à la volonté de la Commission européenne et des compagnies aériennes, qui voudraient voir baisser les redevances.

Les modalités du recul de l'âge de départ à la retraite, fixé à cinquante-sept ans, pour les contrôleurs aériens, reste également au menu des discussions. Ces sujets avaient pourtant fait l’objet d’un protocole d’accord avec la Direction de l’aviation civile, qui n’a apparemment rien réglé.

« Le ras-le-bol est général »

A ces revendications catégorielles se sont ajoutées des revendications beaucoup plus larges, liées notamment à la réforme du système de primes de la fonction publique. Les contrôleurs aériens refusent ainsi l’application du dispositif Rifseep, visant à simplifier le système de prime chez les fonctionnaires, qui comporte actuellement pas moins de 4.000 types de primes.

Le SNCTA réclame aussi le rétablissement de l’indemnité de compensation de la CGS, dont la suppression a été décidée en mai dernier pour tous les fonctionnaires. « Cela représenterait une perte de salaire de l’ordre de 100 à 200 euros par mois », explique un représentant syndical.

Sur ces points, le SNCTA a d'ailleurs reçu le renfort des autres syndicats de l’Aviation civile - FO, USAC-CGT, Spac-CFDT et UNSA-ICNA - qui appellent également à faire grève, du 2 au 4 juillet pour les différents syndicats FO et du 30 juin au 1er juillet, pour les autres.

« Ce préavis est un peu fourre-tout, mais il est le résultat d’une accumulation de sujets de mécontentement, explique un représentant du SNCTA. Cette maison n’est plus pilotée. Il y a quelques jours, une panne de radar a même obligé à interrompre le trafic aérien en région parisienne, pendant une heure et demie. Le ras-le-bol est général» 

Bruno Trévidic, Les Echos


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20150625/lec2_entreprise_et_marches/021158183895-les-controleurs-aeriens-appeles-a-faire-greve-les-2-et-3-juillet-1131052.php?ToIFT2md3PMDUR0G.99

Tag(s) : #Lutte de classes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :