Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visite en Crimée : dix députés français interdits d'entrée en Ukraine...Et le gouvernement français ne proteste pas !

Ainsi, un gouvernement étranger se permet d'interdire son territoire à des parlementaires français, sans que François Hollande, Manuel Valls et le président de l'Assemblée Nationale ne protestent...

Qu'auraient-ils dit si Vladimir Poutine avait pris la même mesure à l'égard de nos compatriotes - hommes politiques et journalistes -  qui ne cessent de vouer le président russe aux gémonies ...?

 

Le Point

Les parlementaires sont désormais interdits d'entrée en Ukraine pour "trois ans".

 

L'Ukraine a annoncé jeudi avoir interdit l'entrée sur son territoire à dix députés français ayant visité la semaine dernière, malgré les protestations de Kiev et Paris, la péninsule ukrainienne de Crimée annexée en 2014 par la Russie. Invités par la Fondation russe pour la paix, les parlementaires qui ont fait le voyage sont pour la plupart membres des Républicains (opposition de droite). C'est le cas de Thierry Mariani, Nicolas Dhuicq, Claude Goasguen, Jacques Myard, Patrice Verchère, Sauveur Gandolfi-Scheit et Marie-Christine Dalloz. Les accompagnaient le sénateur UDI de Paris Yves Pozzo di Borgo et le député radical de Charente Jérôme Lambert. Ils sont désormais interdits d'entrée en Ukraine pour "trois ans", ont annoncé dans un communiqué les services secrets ukrainiens (SBU). Il s'agissait de la première visite en Crimée d'une délégation d'élus occidentaux de ce rang.

"Un pas destructeur"

Leur voyage la semaine dernière, effectué "sans accord" de Kiev, est "un pas destructeur" qui "porte atteinte à la souveraineté nationale et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a fait valoir le SBU. La Crimée a été annexée par Moscou en mars 2014 après l'occupation de la péninsule par des troupes russes et un référendum contesté, qualifié d'illégal par Kiev et les Occidentaux. L'Union européenne a pris des sanctions qui interdisent notamment les activités touristiques en Crimée. Très médiatisée en Russie, la visite de deux jours de cette délégation a été dénoncée par le ministre français des Affaires étrangères comme une violation du droit international et par Kiev comme un "manque de respect" pour l'Ukraine.

Gérard Depardieu interdit d'entrée en Ukraine "pour cinq ans"

À l'issue de ce déplacement, ces députés ont défendu l'annexion de la Crimée, assurant que ses habitants étaient "heureux d'être revenus en Russie" et "soulagés de ne pas connaître la guerre", contrairement à ceux de l'est de l'Ukraine où un conflit entre les rebelles pro-russes et l'armée a fait plus de 6 800 morts en quinze mois. "L'histoire, c'est que la Crimée a toujours été russe ; l'histoire, c'est que la population s'est toujours sentie russe", a renchéri lundi à Paris un de ces députés, Thierry Mariani, député Les Républicains (LR) des Français de l'étranger dont ceux de Russie. La veille de son départ, le député des Français de l'étranger Thierry Mariani a affirmé vouloir partir pour "maintenir le dialogue avec nos amis russes".

 

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :