Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le maintien légal des  "35 heures" et la façon du pouvoir PS de contourner la loi...Commentaire de "canempechepasnicolas"

 

Après la déclaration d'Emmanuel Macron...

 

La réponse ne s’est pas faite attendre. En déplacement à Châlons-en-Champagne, le Premier ministre a annoncé qu’il n’y aurait aucune remise en cause des 35 heures. 

Le ministre de l’Economie avait fort bien réussi à faire passer son message, lors de l’université d’été du Medef. "La France a cru qu’elle pourrait aller mieux en travaillant moins" avait-il déclaré jeudi devant un parterre de patrons, aux anges évidemment. Une critique directe envers les 35 heures instituées en France par Martine Aubry, en 2000.

Des déclarations qui n’ont visiblement pas plu à Manuel Valls, qui tente bon gré mal gré de contenir la timide unité de son parti. "Les Français n’ont rien à faire avec les polémiques qui tirent vers le passé. Il n’y aura pas de remise en cause du temps de travail et des 35 heures" a-t-il déclaré ce vendredi, lors d’un déplacement à Châlons-en-Champagne.

Ajoutant que "les vrais sujets sont l’emploi et la croissance" et estimant que ce genre de "petites phrases font mal à la vie publique", Manuel Valls a répondu coup pour coup à son ministre de l'Economie. Emmanuel Macron n’avait pourtant pas fait que séduire les chefs d’entreprises. Invité lors de l’université d’été du Medef, il avait également demandé aux patrons de tenir leurs promesses, notamment en matière d’embauches.

 

"canempechepasnicolas"

L'attachement affiché du pouvoir PS vis-à-vis des "35 heures", c'est le côté pile des déclarations gouvernementales en direction des militants (et des électeurs), alors que, côté face,  la troïka Hollande-Valls-Macron offre aux patrons le moyen légal de tourner la loi !

En effet, parmi les cadeaux offerts par le gouvernement au Medef, se trouve la disposition donnée aux chefs d'entreprise de faire travailler plus longtemps dans le nouveau cadre d'accords d'entreprise.

Encore faut-il que de tels accords soient signés avec les syndicats, rétorquent les perroquets du capital...Mais le rapport de force, dans les petites et moyennes entreprises, n'est pas équilibré.

Que répondent les militants syndicaux  au marché "proposé" :

"Vous travaillerez 40 heures (ou plus) ou nous fermons la boite !"

Même si des résistances s'organisent avec les salariés, il arrive malheureusement que des syndicats-maison, seuls sur la place, ne se font pas prier pour signer des textes de régression sociale, ou qu'une coalition CFDT-CFTC-CGC y pourvoit.

Ainsi côté cour ou côté jardin, le PS s'emploie à jouer le rôle de courtier du Capital, en tentant de camoufler son rôle réel auprès de l'opinion.

 

Tag(s) : #Social
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :