Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi cette campagne médiatique d'ampleur inégalé menée par le pouvoir PS - et l'Allemagne - en faveur d'un accueil de masse des nouveaux "réfugiés", question posée par Jean LEVY
Pourquoi cette campagne médiatique d'ampleur inégalé menée par le pouvoir PS - et l'Allemagne - en faveur d'un accueil de masse des nouveaux "réfugiés", question posée par Jean LEVY
Pourquoi cette campagne médiatique d'ampleur inégalé menée par le pouvoir PS - et l'Allemagne - en faveur d'un accueil de masse des nouveaux "réfugiés", question posée par Jean LEVY

LA QUESTION EST POSEE

 

 

Les Français sont soumis depuis quelques jours par l’ensemble des moyens d’information à un tir de barrage sur le thème :

« Les Européens –dont nos compatriotes – doivent ouvrir leur cœur et accueillir le flot d’immigrés qui se pressent chaque jour plus nombreux aux portes de notre continent ».

Et de nous montrer en exemple l’accueil chaleureux accordé par la population, tant autrichienne qu’allemande, aux flots des demandeurs d’asile…

Cette campagne médiatique, qui brusquement a pris une ampleur sans précédent, pose questions. Au pluriel.

 

Depuis des mois, les journaux télévisés, les éditoriaux des radios, les Unes des journaux nous montraient, photos à l’appui, le drame quotidien  d’une population africaine à la dérive, déferlant jour après jour sur les côtes italiennes. Les caméras étaient branchées sur l’île de Lampedusa, entre Malte et la Sicile, envahie par la détresse humaine, de milliers et de milliers d’Africains, hommes, femmes, enfants, sauvés de justesse par la marine italienne, mais parfois noyés par dizaines, voire par centaines, dans les flots bleus de la Méditerranée. Les survivants embarqués pour la plupart sur des rafiots, ou dérivants sur des canots pneumatiques,  étaient parqués, dès leur arrivée, dans des camps de fortune, attendant d’être fixés sur leur sort.

 

Certains immigrés tentaient leur chance en essayant de joindre la frontière française, à Vintimille, où les forces policières françaises les bloquaient brutalement l’entrée de notre territoire.

 

Chacun se souvient de ces images qui remplissaient, il y a quelques jours encore, l’essentiel de nos JT, alternant avec les efforts renouvelés de ceux qui s’entassent à Calais de rejoindre la Grande-Bretagne au prix de leur vie, l’accès leur étant interdit.Résultat de recherche d'images pour "Immigrés bloqués à Calais Images"

Ces spectacles télévisés ont d’un coup cessé au profit d’une autre immigration, encore plus de masse,  empruntant un itinéraire différent, celui des Balkans. Avec, pour destination l’Autriche, puis l’Allemagne, avec un passage obligé en Hongrie.

 

De plus, les Français ont pu constater là un changement de décor sur la nature des réfugiés. Autant, les candidats à l’immigration venant de Libye étaient dans le dénuement le plus complet, des familles ayant tout perdus, des pauvres gosses hagards, autant le flot grandissant des nouveaux réfugiés – les vidéos produites à la télé française en font foi – est composé de cohortes d’hommes jeunes, sans marques de dénuement, nullement abattus comme les rescapés d’Afrique, dynamiques et disciplinés, manifestant collectivement leur joie de toucher la terre germanique.

 

Et les commentaires médiatiques précisent que ces immigrés viennent de Syrie, d’Erythrée, essentiellement, que « leur accueil est facilité par la connaissance qu’ils ont pour la majorité d’entre eux de la langue anglaise », que nombre d’entre eux sont médecins, commerçants, étudiants, qu’ils ont quitté – ce sont des déclarations qu’ils font au micro – « de belles maisons », un emploi lucratif pour se réfugier en Europe.

 

C’est alors que la propagande gouvernementale a changé de braquet : il ne s’agit plus de pleurer sur le sort d'immigrés sans ressource : il faut  accueillir massivement les nouveaux arrivants, pas comme à Calais ou à Vintimille, par des policiers, et les parquer de manière infâme, dans des « jungles » sans hygiène…

Non, maintenant, nous dit-on, les nouveaux immigrés « fuient la guerre, la dictature », - le terrorisme des tueurs de Daesh est certes cité, mais est aussi stigmatisé le régime érythréen, décrit comme une sorte de Corée du Nord, hostile au monde occidental…Et donc, il faut être solidaires et accueillir les bras ouverts et en nombre le flot nouveau.

Le gouvernement PS Hollande – Valls – Macron lance une campagne massive pour l’accueil de ces « réfugiés », moins dénommés « immigrés », en tentant de mobiliser l’opinion française, dans le cadre d’une offensive européenne, menée par l’Allemagne d’Angela Merkel .

 

Ce sentiment de « solidarité » gouvernementale ne s’est guère exprimé jusqu’ici à l’égard de nos dizaines de milliers de SDF, des millions de foyers français qui attendent un logement depuis dix ou vingt ans, et même vis-à-vis des milliers d’immigrés parqués comme des bêtes en pleine nature ou entassés comme des délinquants dans des camps de rétention…

Résultat de recherche d'images pour "Centre de rétention des immigrés en France photos"

C’est dire que cette campagne de grande ampleur, orchestrée par le pouvoir, n’est pas guidée par la volonté de mener une politique humaniste envers les immigrés.

 

Alors pourquoi toute cette mise en condition de l’opinion française, les grands moyens employés par le pouvoir de l’oligarchie de son pouvoir politique et des médias à sa solde ?

 

La question est posée.

 

 

 

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :