Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les électeurs de Poroshenko ne sont pas au rendez-vous

Les électeurs de Poroshenko ne sont pas au rendez-vous

DIEU ME PARDONNE C'EST SON MÉTIER…

 

Les élections locales de l’Ukraine témoignent

de l’affaiblissement de Poroshenko

28OCT

 Si on admet, ce qui paraît évident que depuis le début la situation en Syrie et en Ukraine sont liées, on peut dire que dans les deux cas l’intervention des USA et de sa clique s’est traduit par une catastrophe, l’article ci-dessous montre que les candidats des Etats-Unis ont été plus ou moins balayés par les résultats électoraux , la polarisation est-ouest et le désenchantement. A l’Est demeure le refus du maÎdan et à l’ouest et même à Kiev monte le  fascisme. (note de Danielle Bleitrach)

http://russia-insider.com/en/politics/ukraines-local-elections-expose-poroshenkos-weakening-grip/ri10762

Le président prooccidental Petro Porochenko.
Les  Victoires du Bloc d’Opposition à l’est et  de Svoboda dans l’ouest  et la piètre performance des parties Maidan « mainstream » confirment la polarisation et le désenchantement croissant

Les médias occidentaux en ont peu fait état eux mais des élections locales ont eu lieu en Ukraine  dimanche.

Les élections  se sont déroulées dans des conditions de crise économique, de  défaites dans le Donbass et de violence politique.

Bien que l’OSCE ait, avec quelques réserves, mais  d’une manière  prévisible,  donné aux élections quelque chose de l’ordre du satisfaicit, il est impossible de les appeler libres ou justes.

Le parti communiste, le plus vieux parti d’Ukraine et jadis le plus important, qui était un candidat sérieux  récemment pour les élections présidentielles de 2000, a été interdit.

On a tenté d’interdire le seul parti légal anti-Maidan restant, le Bloc de l’Opposition, qui est interdit effectivement dans certaines parties de l’Ukraine occidentale, on a contesté les élections à Kharkov.

Les Élections n’ont pas lieu dans les deux villes en Ukraine orientale – Krasnoarmeysk et la ville  port clé de Mariupol – dans le cas de Mariupol censément en raison d’un différend avec l’ oligarque Rinat Akhmatov, mais en réalité presque certainement parce que le Bloc d’Opposition aurait remporté là une éclatante victoire .

À Kiev le plus grand journal d’opposition a été fermé après des mois de harcèlement implacable, un événement qui suit de près sur une série de meurtres d’opposants politiques et de  journalistes.

Pendant ce temps le secteur droit continue son massacre, et les groupes d’extrême-droite ont maintenant pris l’habitude de manifester violement  – et régulièrement – à Kiev, devant l’hôtel du Parlement.

Inutile de dire, que peu de ces faits sont  rapportés en Ouest.

Les élections ont eu lieu dans ce contexte, et de ce fait bien qu’elles ne puissent  pas  être considérées comme un reflet fidèle de l’opinion en Ukraine, elles jettent néanmoins quelques informations sur l’état de l’opinion .

Tout d’abord, il est clair qu’en dépit des affirmations régulières sur une consolidation politique autour du mouvement du Maidan, l’opinion dans ces régions du Sud et l’est de l’Ukraine qui autrefois ont voté pour m. Ianoukovitch et pour le parti des régions reste inchangée et continue de s’opposer à Maidan.

Le Bloc de l’Opposition, composée en grande partie des politiciens qui appartenaient auparavant au parti des régions, a remporté des victoires dans les régions du Sud et l’est de l’Ukraine où les élections ont eu lieu. Elle prétend avoir gagné des majorités dans 17 régions y compris Zaporozhye, Odessa et  Dnepropetrovsk.

L’élection démontre aussi l’effondrement du soutien pour ce qu’on appelle les  partis  officiels du gouvernement de l’Ukraine.

Le parti dirigé par le premier ministre de Arkady Yatsenyuk de l’Ukraine a refusé de prendre part aux élections. L’impopularité de ce dernier est telle qu’il ne pouvait pas espérer un récultat  à deux chiffres.

Comme nous l’avons indiqué précédemment, la seule chose qui explique que Iatseniouk demeure à l’exécutif semble être le soutien de la part des États-Unis dont il jouit encore.

Batkivshchyna, le parti de l’ancien premier ministre Yulia Tymoshenko, jadis en tête pour le pouvoir, est battu – confirmant que sa popularité s’est effondrée.

L’effondrement du soutien à ce  parti et à Timochenko aurait pu se faire  au profit de Poroshenko. Au lieu de cela le soutien à son parti, à l’échelle nationale semble être tombé à seulement 18 %.

À Odessa, le candidat à la mairie, soutenu par l’ancien président géorgien Saakachvili – l’homme de Poroshenko  – a été définitivement rejeté.

L’allié de Kiev Poroshenko Klitschko – autrefois largement élu en tant que candidat du mouvement Maidan pour la présidence – a été contraint à un second tour aux élections à la mairie.

En revanche à Kharkov, Guennadi Kernes, un ancien parti de l’homme politique de régions avec une relation malaisée avec Poroshenko et le gouvernement central, a conservé la mairie .

Dnepropetrovsk aucun des deux hommes politiques qui seront en compétition dans le second tour lors des élections de maire est un allié connu de Poroshenko.
Plus inquiétant pour Poroshenko, c’est que ce soutien qu’il conserve encore semble être de plus en plus concentrée dans les petites villes et les régions du centre de l’Ukraine. Dans la région politiquement cruciale pour lui de l’Ukraine occidentale pour lui il semble d’être effondré.

À Lviv l’ultranationaliste – en fait neo-fasciste – parti Svoboda, qui est plus en plus se définit en opposition à Poroshenko et au gouvernement, est arrivé premier dans la région et second dans la ville.

Svoboda semble aussi avoir gagné une part substantielle du vote de Kiev, bien que le vote ait fait l’objet de critiques notamment pour fraude électorale de la part du Bloc d’Opposition et peut-être ne pas être pleinement représentatif de l’opinion.

Pris ensemble, cela signifie que ce que passe en Ukraine pour la politique  le « centre » – Bloc de Poroshenko, son parti et Batkivshchyna Timochenko – ne tient pas. Tant dans l’est qu’à l’ouest il est rejeté  par le Bloc d’Opposition anti-Maidan dans l’est et par la croissance des partis nationalistes de droite ultra dans l’Ouest.

Deux faits, peut-être plus que d’autres, montrent le degré auquel les Ukrainiens sont excédés de la politique ordinaire.

Officiellement le taux de participation a été de 46,6 % – un chiffre qui, comme Leonid Bershidsky à juste titre dit, pourrait sembler respectable en Europe mais ne l’est guère alors dans un pays qui est censé  être en proie à une révolution.

l’ancien premier ministre de m. Ianoukovitch, Mykola Azarov, actuellement en exil à Moscou, a toutefois mis en doute même sur ce chiffre, affirmant que des taux de participation réel peut avoir été la moitié de celui annoncé officiellement.

Azarov est difficilement une source fiable, mais vu l’état de la politique en Ukraine, son opinion peut être considérée comme valide.

Encore plus caeactéristique du  désenchantement génétal est l’élection à un siège du Conseil d’Odessa d’un individu qui se fait appeler « l’empereur Palpitane » – élement d’un groupe d’individus qui comprend des gens qui se revendiquent de Darth Vader et de Chewbacca.

Cette participation n’est pas très sérieuse, et quand des  gens de fait qui s’appellent eux-mêmes par des tels noms réississent effectivement à se faire élire cela en dit long sur ce que beaucoup de gens en Ukraine pensent que leur politique est devenue.

Où l’Ukraine va-t-elle ?

Il y a une certaine tendance à la critique du Bloc de l’Opposition comme n’étant qu’un tas d’oligarques et  de politiques « has been ».

Qui sous-estime le risque en Ukraine d’aujourd’hui de s’associer à un tel parti. Se dresser  en tant que  candidat pour le Bloc d’Opposition quand secteur droit est prêt au ùassacre, nécessite est sur  du courage, et il semble qu’il ya des gens en Ukraine, qui ont ce courage.

Le Bloc d’Opposition est toutefois à peine en mesure de défier le gouvernement.  Tout simplement, il n’a pas  accès aux leviers nécessaires du pouvoir pour lancer un tel défi, et il ferait face à une répression violente s’il essayait.

Aucun gouvernement de Kiev n’a jusqu’à présent été renversé par  des protestations dans l’est du pays et le Bloc d’Opposition n’est pas en mesure de changer cela.

Ce que montre les succès du Bloc de l’Opposition est que le peuple ukrainien méridionale et oriental reste éloigné des objectifs du mouvement Maidan plus que  jamais. Lorsque ils en ont la possibilité, ils votent massivement pour tout parti  anti-Maidan qui se présente.

Dans ce contexte, on peut dire avec une certitude raisonnable que les sondages d’opinion qui sont censés montrer que seulement 8 % des Ukrainiens sont en faveur d’un rapprochement avec la Russie sont presque certainement faux.

Compte tenu de la force du sentiment anti-Maidan sur le terrain, dans le cas d’une crise gouvernementale à Kiev, la capacité du centre de contrôler des régions méridionales et orientales de l’Ukraine et les empêcher d’aller dans leur propre voie  doit maintenant être mis en doute.

C’est cependant les forces d’extrême-droite ultra-nationaliste que tout défi au gouvernement est le plus probable .

C’est l’ultra-nationalisme et l’extrême-droite les néo partis fascistes qui gagnent un soutien dans l’ouest du pays et à Kiev – les endroits où les manifestations ont conduit traditionnellement au renversement des gouvernements Ukrainiens .

Ces forces sont déjà en opposition de fait au gouvernement. Ils ne cachent pas leur hostilité à l’essentiel de sa politique, et bien sûr qu’ils s’opposent farouchement au plan de paix convenu à Minsk.

L’incapacité du gouvernement à sévir contre le secteur de droite montre combien est devenue précaire son emprise sur la situation sécuritaire, tandis que la violence de certaines des récentes manifestations d’extrême-droite à Kiev montre combien les forces d’extrême-droite sont disposées à recourir à la violence.

Comme la situation économique de l’Ukraine se détériore, et le conflit dans l’est de l’Ukraine reste dans l’impasse, la situation politique en Ukraine devient de plus en plus volatile et instable.

 

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :