Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

.
.
.

.

Air France: CCE sous tension
                    mobilisation des salariés

AFP

Les syndicats d'Air France manifestent à Paris contre le plan de restructuration de leur compagnie, détaillé en comité central d'entreprise ce jeudi.

 

C'est le premier comité central d'entreprise (CCE) depuis les incidents du 5 octobre. À 9 heures doit s'ouvrir, dans le 16e arrondissement, le CCE au cours duquel la direction présentera « secteur par secteur, le nombre de postes censés être supprimés » d'ici à l'été 2017, selon Didier Fauverte, secrétaire (CGT) du comité d'entreprise.

Manifestation en uniforme

À 13 heures, les salariés sont, eux, appelés à se rassembler près de l'Assemblée nationale, « en uniforme », contre ce plan menaçant 2 900 emplois et pour soutenir 5 de leurs pairs poursuivis pour violences en réunion.

Ces cinq salariés sont soupçonnés d'être impliqués dans l'agression des deux dirigeants de la compagnie qui avaient fui des salariés en colère, chemises en lambeaux. Mis à pied sans salaire, ils seront jugés le 2 décembre.

Une large intersyndicale représentant le personnel au sol comme les navigants a appelé à la manifestation.

En sus, la CGT nationale a appelé « ses organisations à apporter leur soutien » et annonce des rassemblements « à MarseilleBordeaux, Toulouse, Chartres... » « Les salariés d'Air France devraient être en nombre, mais cela dépasse même Air France : nous avons eu des messages de salariés d'autres entreprises qui viendront », affirme Laurent Dahyot (CGT). « Cela devrait être l'événement de l'année », prédit Christophe Malloggi (FO).

La mobilisation, assortie de préavis de grève pour certains métiers et escales, ne devrait pas entraîner de grosses perturbations dans le ciel : la compagnie prévoit quelques « retards possibles », mais aucune annulation de vol. Air France, qui a déjà perdu 5 500 postes entre 2012 et 2014, est dans la tourmente depuis que direction et pilotes ont échoué à s'entendre sur un plan de productivité et de croissance, prévoyant que tous les navigants volent une centaine d'heures de plus par an. Faute d'accord, la compagnie avait présenté au CCE du 5 octobre un plan alternatif de « restructuration » menaçant 2 900 emplois (300 pilotes, 900 hôtesses et stewards, 1 700 au sol) sur 2016-2017.
 

 

Tag(s) : #Lutte de classes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :