Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des chemises en soutien des salariés d'Air France pour la CGT./Photo D. P

Des chemises en soutien des salariés d'Air France pour la CGT./Photo D. P

Actualités

 

«Il faut que ça fasse mal ! Très mal !» Les membres de la CGT n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère, le secrétaire général en tête, François Dousseau, qui a accueilli des dizaines de personnes sur la place de Verdun pour montrer leur solidarité avec les salariés d'Air France : «Il est désormais interdit en France d'avoir une réaction, même si elle est viscérale, incontrôlée, incontrôlable, face à la menace et la violence de la perte de son emploi».

Arborant des chemises aux noms de Valls, Hollande, Macron ou Gattaz, au son de «Tomber la chemise», les syndicalistes ont voulu montrer leur hostilité face à la manière dont ont été traités les personnels suite à l'incident de la chemise déchirée du DHR d'Air France : «Six salariés Air France ont été interpellés le 12 octobre, à l'aurore. Ils ont fait la une des journaux, tels de véritables ennemis publics. Ils voudront les sacrifier sous l'injonction du Premier ministre Valls.

Les politiques véreux ou encore les patrons voyous, comme nous en subissons sur les Hautes-Pyrénées avec celui de MG Call, eux, ne sont jamais violemment sortis de leur lit à 6 heures du matin. La répression militante et syndicale est son nouveau cheval de bataille».

Il a ensuite appelé à venir manifester le 12 décembre prochain, à Bagnères-de-Bigorre, «pour la défense de notre système de santé, pour un service public de qualité et pour une autre répartition des richesses au bénéfice des populations».

 
Tag(s) : #Lutte de classes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :