Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bruxelles enjoint à la France de privatiser ses barrages

Bruxelles a envoyé, le 3 novembre, une mise en demeure à la France : Paris est accusé de ne pas faire jouer suffisamment la concurrence dans la production d’électricité d’origine hydraulique. [...]

 

L’Etat, propriétaire de 400 barrages environ, pour la plupart dans les régions alpines, a concédé à EDF l’exploitation de 85% de ceux-ci. L’ex-entreprise de service public produit ainsi 20 400 mégawatts. 4 000 mégawatts sont produits par le groupe privé GdF-Suez, devenu Engie, à travers deux de ses filiales : la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et la Société hydroélectrique du Midi (SHEM)...

 

Les concessions, qui sont attribuées pour 75 ans, font saliver plusieurs groupes énergétiques européens. La Commission européenne entend bien rappeler les traités – l’UE est « une économie de marché ouverte où la concurrence est libre » – en faveur de ces derniers.

Ségolène Royal, ministre français chargé notamment de l’Energie, prépare déjà la création de sociétés d’économie mixte associant capitaux publics et privés.

Deux fédérations syndicales, CGT et FO, ont appelé à des débrayages le 4 novembre pour mettre en échec ces risques de nouvelles déréglementations. Ce mouvement, particulièrement suivi parmi les personnels des barrages, a provoqué une baisse de production de 9 000 mégawatts.

Bruxelles n’entend cependant pas relâcher la pression, et a donné à Paris jusqu’à la fin de l’année pour se soumettre à l’injonction.

 

Ruptures

Ruptures n°3

 
Tag(s) : #Médias
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :