Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1million254.293 mille votes BLANCS et NULS !  par Jean LEVY
Blancs :   740.446  : 2,80%     2,80
Nuls     :   547.198 :  2,07%    

 

C’est le nombre des citoyens qui ont refusé l’offre politique

de l’ensemble des  partis ou coalitions en lice au second tour des élections régionales.

 

Le fait que des électeurs fassent l’effort de se déplacer pour simplement refuser de choisir parmi les bulletins de vote, constitue un fait politique de grande importance.

Pourtant ils avaient le choix entre la « fausse gauche », la vraie droite extrême et l’extrême droite…

En glissant un bulletin blanc ou nul dans l’urne, ces Français exprimaient un autre choix : celui d’un vote différent, porteur de véritable changement et de progrès.

 

Certes, les bulletins blancs ont été les plus massifs dans les régions,  en PACA (115.050), et en Nord-Pas-de-Calais-Picardie (117.469), où ne subsistaient que la droite dure et le Front national, du fait du retrait des listes dites de « gauche ».

Mais dans les autres régions où l’offre était tripartite, PS avec ou sans Front de gauche, « Les Républicains » et le FN, le vote blanc ou nul s’est compté par des dizaines de milliers de bulletins.

Ainsi en Champagne-Lorraine-Alsace, 51.418, en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, 62.455, en Auvergne-Rhône-Alpes, 58.679, en Bretagne, 43.227, en Ile-de-France, 90.265...

 

Chiffres identiques dans les autres régions.

 

Il faut noter aussi des différences constatées entre les secteurs « bourgeois» et populaires.

Ainsi à  Paris même, si seuls 90 électeurs ont voté BLANC dans le 1er arrondissement, 149 dans le 8ème, 565 dans le 16ème, ils étaient 1374 dans le 18ème, 1131 dans le 19ème et 1521 dans le 20ème.

En banlieue, c’est par le volume de l’abstention que s’est mesuré le rejet du vote : 54% d'abstentions à Drancy, 57% à La Courneuve, 63% à Bobigny, mais 38% à Antony, 44% à Courbevoie, 40% à Levallois-Perret, 42% à Rueil-Malmaison…

 

Ainsi, 4,88% des électeurs ont voté BLANC ou NUL au total en France.

C’est un chiffre extraordinairement élevé, surtout dans un scrutin fortement médiatisé, soumis à la pression du « danger FN ».

Ces 1.254.293 électeurs et, bien sûr,  une très large part des 18 millions de ceux qui ne se sont pas dérangés, tous ont voulu marquer ainsi leur opposition à l’ensemble des forces politiques en présence.

 

Ils constituent ensemble un front du refus du monde politique actuel, toutes familles confondues. 

Cela donne une lueur d’espoir pour la lutte qui s’annonce.

 

Tag(s) : #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :