Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE CUBA SI PROVENCE

 

Caracas, 17 Déc. AVN.-

Le président de la République, Nicolás Maduro, a condamné jeudi les déclarations du premier ministre de la France, Manuel Valls, sur le Venezuela et a ordonné à la chancelière Delcy Rodríguez d'écrire une note de protestation et de convoquer l'ambassadeur de France à Caracas pour aborder les relations convenables avec un pays souverain et démocratique comme cette nation sud-américaine.

Du Panthéon National à Caracas, lors d'une cérémonie pour les 185 ans de la mort du Libérateur Simón Bolívar, le Président a fustigé la "vision toujours coloniale et raciste" que Valls met en évidence par ses paroles.

"Je rejette et je condamne les déclarations insolentes, interventionnistes et immorales du premier ministre de la France", a-t-il souligné dans une retransmission conjointe de la radio et de la télévision.

Il a ajouté qu'il a ordonné à Rodríguez de donner rendez-vous à l'ambassadeur de France, Frédéric Desagneaux, pour lui dire "très clairement quelles sont les conditions pour avoir des relations avec un pays libre et indépendant".

Jeudi, premier ministre français a publié sur son compte Twitter une lettre dans laquelle il félicite la coalition de droite au Venezuela qui s'intitule elle-même Table de l'Unité Démocratique (MUD) pour avoir obtenu la majorité à l'Assemblée Nationale (AN) aux élections législatives du 6 décembre et demandé la libération de Leopoldo López.

Ce dirigeant d'extrême droite a dirigé en 2014 le plan connu comme La Sortie, une stratégie de conspiration qui a eu pour résultat des assassinats, des dommages aux biens publics, à des institutions d'éducation, à des centres de santé et à des unités de transport de masse. López a été déclaré coupable par la justice qui l'a condamné à 14 ans de prison pour des délits comme l'instigation publique (à la violence) et pour avoir encouragé la violence.

Le chef de l'Etat a plaidé pour la souveraineté nationale et le respect de l'autodétermination du peuple vénézuélien. "Nous, nous ne nous mêlons de rien, que personne ne se mêle du Venezuela ou ne prétende penser qu'au Venezuela, avec les difficultés que nous avons, le moment est venu de nous gouverner depuis d'autres capitales, depuis d'autres pays".

Accompagné par les représentants des pouvoirs publics du pays, le président a exigé le respect des lois nationales. "Nous, nous voulons la paix intérieure, nous occuper de nos problèmes et avancer dans le dépassement, dans la résolution de nos problèmes. Et nous allons le faire conformément à la Constitution", a-t-il souligné.

Maduro a conduit jeudi les cérémonies de commémoration en l'honneur du Père de la Patrie qui est mort le 17 décembre 1830 à la Quinta de San Pedro Alejandrino, située à Santa Marta, Colombie.

Source en espagnol :

http://www.avn.info.ve/contenido/presidente-maduro-repudió-declaraciones-del-primer-ministro-francés

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/12/venezuela-le-president-maduro-condamne-les-declarations-de-manuel-valls.htm

 

 

 

 

Tag(s) : #Internationalisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :