Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aujourd'hui, "ils" sont tous présents aux cérémonies en l'honneur des victimes des attentats...
Aujourd'hui, "ils" sont tous présents aux cérémonies en l'honneur des victimes des attentats...
Aujourd'hui, "ils" sont tous présents aux cérémonies en l'honneur des victimes des attentats...

Aujourd'hui, "ils" sont tous présents aux cérémonies en l'honneur des victimes des attentats...

 

Depuis des années, l'équipe de Charle Hebdo, cet hebdomadaire d'inspiration libertaire, s'était donné pour cibles essentielles les représentants des cultes et, à travers eux,  les religions elles-mêmes. Les caricatures visant l'actualité immédiate d'inspiration politique sociale, la mise en cause des Hollandes-Valls et de leur politique, se faisait de plus en plus rares. Charlie Hebdo s'était "harakirisé" par la tonalité de ses dessins.

Ce journal avait entre autres pour lecteurs les rescapés de mai 68, les anciens des  barricades de la rue Gay-Lussac et de l'occupation de la Sorbonne et du théâtre de l'Odéon.

Ayant conquis entre temps pour beaucoup d'entre eux, leur place au soleil, ils conservaient l'attachement à Charlie comme une nostalgie de leur tumulteuse jeunesse. Et une génération de "bobos" leur fait escorte.

 

Le bain de sang du 7 janvier a créé une légitime émotion parmi la population.

La lecture de Charlie devint d'un coup un impératif national. Un bon Français se devait l'acheter comme il donne son obole à la Croix-rouge. On vit des messieurs bon chic bon genre, acheter leur Figaro habituel, et, en plus, demander  gravement l'hebdomadaire, tels les bourgeois qui, jadis, fréquentaient la rue de Lappe pour approcher un court instant les mauvais garçons et les casques d'or de l'époque, afin de se donner un court frisson.

Et la nouvelle équipe de Charlie fit de l'hebdomadaire la bible caricaturée du fondamentisme musulman, parfois étendue aux autres religions. Leur Dieu sanglant fait cette semaine la Une du numéro anniversaire. (A noter cependant que ce Dieu semble chapeauté par l'emblème de la franc-maçonnerie...)

Le pouvoir PS s'est tout naturellement emparé du massacre des journalistes pour cadriller la France de dispositions liberticides au nom de la liberté de la presse et de la liberté tout court.

Sans pour autant inspirer fort sur ce thème la nouvelle équipe du journal satyrique.

Et l'on voit lors des cérémonies officielles d'hommage aux victimes des attentats, aux côtés du Président et du Premier ministre, parader aux places d'honneur les représentants des cultes, qui font désormais partie du décorum gouvernemental. 

Au nom de la laïcité. 

Sans que cette intronisation des religions au coeur de la République soit source d'imagination pour Charlie Hebdo.

Afficher l'image d'origine

Que doivent penser là-haut Wolinski, Charb, Cabu, Tignous et les autres...!

Dont le pouvoir ne sait même plus écrire convenablement leurs noms de famille...

 

Tag(s) : #Médias
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :