Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pays Bas : le SP fait campagne pour le NON à l’accord d’association UE-Ukraine !

INITIATIVE Afficher l'image d'origineCOMMUNISTE

 

Les  s’apprêtent à infliger une leçon de démocratie à l’. Le peuple y a arraché le droit de voter par referendum contre l’accord d’association entre l’ et l’, à l’issu d’une campagne de pétition recueillant plus de 420 000 signature soit près de 50% de plus que le seuil de 300 000 nécessaire pour la tenu de ce referendum. Il est utile de préciser que le gouvernement néerlandais (minoritaire de droite, pro UE) s’était empressé de ratifier cet accord, ce qu’à également d’ailleurs fait en catimini le gouvernement français sans que les français ne soient consulté. En France, les médias du système capitaliste n’ont pas parlé de la ratification de cet accord intervenu en catimini par la voix parlementaire. Depuis, c’est la panique aussi bien à la Commission Européenne qu’à la Haye devant cette irruption du peuple risquant de refuser à nouveau ce diktat de l’ du Capital. De quoi donner des idées ici en France où les militants du PRCF conduisent une campagne pour là aussi donner la parole au peuple, pour que ce soient les travailleurs qui décident et  pas les banquiers, avec une pétition exigeant un referendum pour la sortie de l’Euro et de l’Union Européenne.

Le  (gauche socialiste) – qui n’est pas membre du PGE – est l’un des partis moteurs dans la campagne pour le NON. selon les sondages, environ trois quarts des électeurs néerlandais voteront “probablement ou certainement” contre l’accord.

Jean-Claude Juncker, qui avait déclaré il y a quelques mois qu’”il ne [pouvait] y avoir de choix démocratique contre les traités européens“, est en train de réaliser que le peuple peut encore faire irruption sur la scène politique à l’échelle de l’Union. Inquiet, il a appelé les Néerlandais à ne pas s’opposer à l’accord et fait remarquer qu’une réponse négative pourrait “déboucher sur une grave crise continentale, qui dépasserait largement le cadre néerlandais” (Reuters).

La portée du vote sera d’autant plus symbolique, que ce  se tiendra alors que les Pays-Bas, état central dans l’Union européenne dont c’est un des pays fondateur, assure la présidence tournante depuis le 1er janvier et alors que les Pays Bas sont avec la France l’un des pays où le peuple s’est déjà prononcé par referendum contre l’Union Européenne en 2005.

L’accord d’association avec l’Ukraine, menace contre la paix, 

outil de dumping social

Le rapprochement plus marqué de l’Union européenne et de l’Ukraine augure d’un dumping social sans précédent en , déjà largement initié par l’Allemagne dans ses usines. L’Ukraine compte une des plus importantes populations d’ – 46 millions d’habitants – pour un salaire moyen de 250 euros par mois et un salaire minimum de… 50 euros par mois. Ce rapprochement risque de causer un tsunami social dans toute l’ de l’Ouest où le travail, de plus en plus rare et précaire, est dévoyé par le déferlement des « travailleurs détachés » – nom pudique donné en  à la légalisation de l’exploitation la plus dure faisant sauter les conquêtes sociales obtenues dans chaque pays et notamment en France par des décennies de luttes.

Qui plus est, alors que la junte fasciste des oligarques mis au pouvoir à la faveur du coup d’état de Maidan à Kiev bombarde – grâce aux financement généreux de l’Union Européenne – les populations du Donbass, réprime les communistes, cet accord d’association est une grave menace contre la paix.

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :