Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GENERAL ELECTRIC se prépare à supprimer 6500 postes d’ALSTOM énergie !

 
 
 

La nouvelle est tombée dans la presse économique, la multinationale américaine qui a récupéré le fleuron industriel français du domaine de l’énergie Alstom s’apprête à supprimer 6500 emplois en Europe dont 765 en France concernant l’ex branche énergie du groupe français.

Chacun se souvient que selon le gouvernement Valls qui avait approuvé la fusion,General Electric avait fait la promesse de créer 1000 emplois. Moins d’un an plus tard, le résultat est là : casse sociale et liquidation de l’emploi. En France les suppressions de postes concernent le siège et les activités réseaux et distribution du groupe (« grid »). L’usine de Massy serait fermée et délocalisée en Grande Bretagne.

Pour Laurent Santoire de la CGT, « cela marque la première étape du démantèlement des activités Alstom énergie en France et en Europe ». Rappelons que le cabinet d’audit spécialisé mandaté par le comité d’entreprise d’Alstom avait estimé que la fusion entrainerait au moins 2000 suppressions de postes en France. General Electric compte avec cette fusion dégager plus de 800 millions d’euros de profits supplémentaires chaque année. Pour fixer les idées 800 millions d’euros annuel c’est l’équivalent de 4000 euros versé chaque mois à plus de 15 000 personnes !

Cela démontre une fois de plus que pour sauver les emplois, réindustrialiser le pays et produire en France, une stratégie offensive s’impose. Celle de la nationalisation des moyens de production, la création d’un grand pôle public de l’énergie. Et nous, les travailleurs, ne pourront le faire qu’en sortant de l’Union Européenne des Patrons.

Tag(s) : #Capitalisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :