Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après les manifestations des 9, 17 et 24 mars, les syndicats s'attendent à une forte mobilisation ce jeudi. - (Photo archives NR, Eric Pollet)

Après les manifestations des 9, 17 et 24 mars, les syndicats s'attendent à une forte mobilisation ce jeudi. - (Photo archives NR, Eric Pollet)

La Nouvelle République

Les syndicats misent sur une importante mobilisation, ce jeudi, contre le projet de loi Travail. Le point sur les forces attendues et les perturbations à prévoir.

 Grosse mobilisation attendue ce jeudi en Deux-Sèvres par la Confédération générale du travail (CGT), Force ouvrière (FO), la Fédération syndicale unitaire (FSU) et l'union syndicale Solidaires, dans le cadre de la journée d'action nationale contre le projet de loi Travail, porté par la ministre Myriam El Khomri. Après la manifestation du 9 mars qui avait surpris de par son ampleur, Pascal Fuzat (FSU) espère encore « une montée en puissance », tout comme Jocelyne Baussant (FO) mise sur « une participation très marquée, car la journée sera décisive pour la suite des événements ».

 > Quatre rassemblements. Chose relativement rare,

quatre rassemblements sont prévus aujourd'hui à

Niort (à 10 h 30 place de la Brèche), 

Thouars (à 10 h 30 place Lavault),

Parthenay (à 14 h au kiosque place du Drapeau) et à

Bressuire (à 14 h 30 place Saint-Jacques).

Une simultanéité synonyme, pour Vanessa Couturier (CGT), d'une « véritable prise de conscience » et annonciatrice d'une journée « exceptionnelle ».


 > Des jeunes mobilisés. 

Peu nombreux et quelque peu désorganisés le 17 mars, les lycéens seront-ils en nombre ce jeudi dans les cortèges ? « Ils ont pris la mesure de ce que ce projet de loi signifiait pour eux », avance Vanessa Couturier. A Niort, une vingtaine d'élèves de Jean-Macé ont prévu de faire blocus devant leur établissement tôt ce matin, avant de rejoindre les manifestants place de la Brèche. Mobilisation annoncée également du côté d'Ernest-Pérochon à Parthenay, qui avait été parmi les premiers à sortir banderoles et slogans, et de la cité scolaire Genevoix-Signoret-Vinci à Bressuire, que l'on devrait retrouver en tête du défilé local.


 > Retraités, salariés, fonctionnaires. 

Les organisations syndicales départementales de retraités ont « solidairement » appelé à prendre part aux défilés, se positionnant « contre toutes les modifications du code du travail qui entraîneraient la destruction d'un système envié par tous les pays ». Le taux de grévistes pourrait être particulièrement important dans les secteurs de la métallurgie, des mutuelles et du service public. A Parthenay, le personnel de l'hôpital Nord-Deux-Sèvres rejoindra la manifestation après un rassemblement et un débrayage prévus le matin sur le site de la direction. A Thouars, les salariés de Norbert Dentressangle et de Bonduelle-France Champignon, dont l'usine fermera en juin, pourraient venir grossir les rangs des manifestants.


Perturbations. 

Transports et écoles seront notamment impactés par cette journée d'action. Sur le réseau des TAN (agglomération niortaise), les lignes ChronoTAN et transTAN seront impactées, avec 1 bus sur 2 en moyenne. La navette CitiTAN ne circulera pas et le kiosque info sera fermé. De son côté, la SNCF annonce un trafic « quasi normal » pour les TGV, mais seulement 1 train sur 2 pour les TER. Dans les écoles niortaises, des perturbations sont annoncées au niveau de l'accueil périscolaire et de la restauration (voir en détail sur le site NR).

nr.niort@nrco.fr

 

Tag(s) : #Lutte de classes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :