Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nancy : place Dombasle et à Longwy, la place Darche
Nancy : place Dombasle et à Longwy, la place Darche
Nancy : place Dombasle et à Longwy, la place Darche

Nancy : place Dombasle et à Longwy, la place Darche

L'EST

REPUBLICAIN

 

La manifestation partira à

14 h 30 de la place Dombasle, à Nancy.

Et un autre rassemblement est prévu

place Darche à Longwy.

 

« Ce que nous demandons, c’est le retrait pur et simple de la loi Travail du gouvernement Valls », tonne Pascal Debay, secrétaire général de la CGT de Meurthe-et-Moselle.

Les autres participants de l’intersyndicale vont dans ce sens. « Il faut dire stop au gouvernement », considère, pour sa part Abdel Nahass, représentant de Force Ouvrière.

Le ton oscille entre crainte et colère. « Nous ne nous laisserons pas faire. Cette loi, c’est un recul de 130 ans du code du travail », constate Laurent Bernard, de l’union départementale de Force Ouvrière.

Divorce complet

La journée de mobilisation sera très importante. « La CGT a reçu environ 50 appels à la grève de la part de ses représentants dans différentes entreprises », souligne le secrétaire général meurthe-et-mosellan de l’organisation. Des navettes ont été affrétées pour transporter les manifestants venant de Pont-à-Mousson et de Lunéville.

« On a vraisemblablement jusqu’à mi-mai ou début juin avant le passage du texte devant le Parlement », explique Pascal Debay. « S’ils ne décident pas de passer en force », déplore Laurent Bernard. « D’ailleurs, 49.3, c’est la température de fusion du code du travail », glisse-t-il dans un sourire.

Pour François Wey, représentant de FSU, « le divorce est complet entre le gouvernement et son électorat. Le service public a mis du temps à prendre la mesure de cette loi, mais nous savons que nous allons être touchés aussi. »

« Nous étions 3.000 le 9 mars. On attend 10.000 personnes ce jeudi », se satisfait le secrétaire général de la CGT locale.

Lycéens et retraités

« On partage ces analyses, évidemment », explique Léo Sanson, le responsable de l’Unef Nancy. « Cette loi va nous sacrifier toute notre vie. De plus, aucune étude n’a prouvé que réduire les droits des salariés fera reculer le chômage ! » Pour Jan Renauld, qui représente l’UNL, un syndicat lycéen, il y a une urgence à améliorer les conditions de travail des lycéens, et la sape du service public ne leur serait d’aucune aide.

« Les retraités seront aussi dans la rue », s’exclame Jean-Louis Collinot, qui représente les retraités de Sud54. « Il s’agit de solidarité intergénérationnelle, ni plus ni moins. »

La manifestation partira à

14 h 30 de la place Dombasle, à Nancy.

Et un autre rassemblement est prévu

place Darche à Longwy.

Lucas HUEBER

 

Tag(s) : #Lutte de classes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :