Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des images pour comprendre

FA-BU-LEU-SE émission de propagande anti-Trump !

Je vous propose un petit jeu collaboratif : analysez là en commentaire, en notant le “Best of” des paroles prononcées et méthodes de propagande utilisées

Mon préféré : à la fin le type qui s’étouffe parce que Trump propose une diplomatie de deals avec Poutine ou la Chine, au lieu de s’occuper des “valeurs” (alors que le deal est le propre d’une diplomatie qui ne conduise pas à la guerre) – à noter aussi :)

Source : C dans l’air  France5, 16-03-2016

L’émission “C dans l’air” présenté par Ives Calvi qui a pour titre “L’Amérique selon Trump”.

Résumé

cda160316bisLes primaires américaines viennent de connaitre un tournant. La conséquence du « mini Super Tuesday » qui avait lieu cette nuit et vu cinq États voter et départager sans doute définitivement Hillary Clinton et Bernie Sanders, pour le camp démocrate.

En effet, l’ancienne Secrétaire d’État a réalisé un grand chelem et bénéficie désormais d’une confortable avance sur Bernie Sanders, avec 1 092 délégués déjà acquis contre seulement 774 à son adversaire. Et cela sans compter sur les “super-délégués”, pour l’instant acquis à sa cause.

« Nous nous rapprochons de la nomination du parti et de la victoire en novembre », a confirmé la candidate dans son discours de victoire. Signe de cette position de force, Hillary Clinton focalise désormais son attention et ses critiques sur Donald Trump et le camp républicain. L’ex-First Lady appelle les Américains à combattre « la vantardise et l’intolérance ».

Pour autant, Bernie Sanders ne lâche pas l’affaire pour l’instant. « Plus de la moitié des délégués doivent encore être désignés et le calendrier nous est favorable dans les semaines et les mois à venir, assure le sénateur dans un communiqué. Nous restons confiants que notre campagne est en route pour gagner l’investiture [démocrate] ».  A défaut de gagner, l’autoproclamé « socialiste » pourra continuer à développer son discours sur la nécessité de combattre les inégalités économiques aux Etats-Unis, le combat de sa vie.

Côté Républicains, Donald Trump, qui déchire son propre camp, a de nouveau frappé fort en l’emportant dans quatre états sur cinq. La victoire éclatante du milliardaire de 69 ans en Floride marque la fin de l’aventure pour le jeune sénateur Marco Rubio. Un temps présenté comme le « Obama républicain », Marco Rubio, 44 ans, a tâtonné, n’a pas su trouver le ton juste et a été incapable de l’emporter dans son propre fief. Il a donc jeté l’éponge.

De son côté, avec une victoire dans son Etat de l’Ohio, le gouverneur John Kasich est devenu de facto le candidat de la base traditionnelle du parti. Reste également un troisième homme en course : l’ultra-conservateur sénateur du Texas Ted Cruz.

Les invités sont  :

Nicole Bacharan :  politologue franco-américaine, spécialiste de la société américaine et des relations franco-américaines.

Laurence Nardon : Docteur en science politique de l’Université de Paris 1dirige les programmes Etats-Unis et Canada de l’Ifri.

Michel Wieviorka : Docteur d’Etat ès Lettres et Sciences Humaines, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, est le Président du directoire de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH). Il a été directeur du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS, EHESS-CNRS) entre 1993 et 2009.

François Clemenceau : Rédacteur en chef au Journal du dimanche, chargé de l’actualité internationale et de la politique étrangère. On peut suivre son vidéo-blog [Le Grand Angle Diplo sur le site web du JDD. Il était précédemment rédacteur en chef de la matinale d’Europe1. Il a été auparavant correspondant d’Europe 1 à Washington pendant sept ans.

 

Tag(s) : #Médias
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :