Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des intermittents du spectacle mercredi matin devant le domicile de  Myriam El Khomri...Hollande outré...Jean de la Fontaine lui répond

Résultat de recherche d'images pour "le point logo"

Des intermittents du spectacle ont brièvement manifesté mercredi matin devant le domicile de la ministre du Travail, Myriam El Khomri, dans le nord de Paris, pour réclamer l'application de l'accord sur leur régime d'indemnisation chômage et le retrait de la loi travail, selon des sources concordantes. La ministre, dont l'adresse a été révélée par les manifestants sur les réseaux sociaux, a immédiatement « dénoncé » dans un communiqué un « dérapage » qui « viole [son] intimité familiale », tout en assurant que ces « actes d'intimidation » ne la « détourneraient pas de ses convictions ». De son côté, le président François Hollande a jugé la manifestation « parfaitement inadmissible », selon des propos en conseil des ministres rapportés par le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Les militants de la Coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France (CIP-IDF) ont déployé peu après 6 heures du matin une banderole portant une citation de Louise Michel, « Ce que le peuple obtient, il le prend », a indiqué Samuel Churin, un des porte-parole du mouvement. Les manifestants ont ensuite « scandé des slogans hostiles à l'aide d'un mégaphone » vers 7 h 15 aux abords du domicile de Mme El Khomri, dans le 18e arrondissement de Paris, a relaté la ministre. Ils ont enfin été repoussés vers 8 heures par la police vers la station de métro voisine, selon Samuel Churin.

« Actes d'intimidation »

« Cette façon de faire est inacceptable », « je tiens à dénoncer ce dérapage de la façon la plus ferme », a réagi la ministre.

 
 
Le Loup et l'Agneau

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité

Les intermittents réclament l'application immédiate de l'accord conclu par la profession du spectacle, salariés et employeurs, le 28 avril dernier sur leur régime spécifique d'allocation chômage. Les négociateurs de la convention d'assurance chômage, à l'exception de la CGT et de FO, refusent d'avaliser cet accord, qui ne respecte pas le cadrage financier qu'ils avaient fixé.

Mardi, une centaine d'intermittents avaient déjà occupé le Medef et la police avait procédé à plusieurs arrestations. La CGT-Spectacle exige mercredi dans un communiqué « la libération immédiate » de Loïc, technicien intermittent du spectacle « qui a reçu un coup violent et délibéré du chef de la sécurité du Medef au moment de l'évacuation » et qui serait toujours détenu selon elle au commissariat du 7e arrondissement.

 

Tag(s) : #Lutte de classes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :