Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un avion Air France à l'aéroport de Pékin, en Chine, le 22 novembre 2014.

Un avion Air France à l'aéroport de Pékin, en Chine, le 22 novembre 2014.

francetvinfo

La grève des personnels navigants d'Air France se profile en plein chassé-croisé d'été. Vendredi 22 juillet, les deux syndicats d'hôtesses et stewards appellent à une grève du 27 juillet au 2 août. Pour tenter d'éviter ce blocage, des discussions marathon entre la direction et les deux syndicats d'hôtesses sont en cours. 

Le SNPNC-FO et l'Unsa-PNC (46% des voix à eux deux), qui ont reçu le soutien de syndicats de pilotes, sont en désaccord sur le texte du nouvel accord d'entreprise négocié depuis mi-avril. Pour le moment, ils entendent maintenir le préavis de grève qu'ils ont déposé début juin, "la direction ne proposant que des mesurettes et continuant à s'arc-bouter sur la durée de l'accord", selon une responsable syndicale.

Un accord d'entreprise jugé trop court

L'accord actuel, fixant les règles de travail, de rémunération et d'avancement, arrive à échéance fin octobre. Pour éviter une grève en plein été, période cruciale pour la compagnie, Air France a proposé une reconduction quasi à l'identique de cet accord d'entreprise, mais pour une durée de 17 mois, jugée insuffisante par les syndicats qui réclamaient un nouvel accord d'une durée de trois à cinq ans.

Air France assurera une partie "importante" de ses vols long-courriers pendant cette grève des hôtesses et stewards prévue du 27 juillet au 2 août, a promis le PDG de la compagnie, Frédéric Gagey. Les perturbations toucheront principalement les vols court et moyen-courriers, a-t-il précisé à des journalistes.

Tag(s) : #LUTTE DE CLASSES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :