Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et la photo de l'enfant yéménite rescapé du bombardement d'un hôpital effectué par l'aviation saoudienne, l'avez-vous vue à la télé ?  par Jean LEVY
Et la photo de l'enfant yéménite rescapé du bombardement d'un hôpital effectué par l'aviation saoudienne, l'avez-vous vue à la télé ?  par Jean LEVY
Et la photo de l'enfant yéménite rescapé du bombardement d'un hôpital effectué par l'aviation saoudienne, l'avez-vous vue à la télé ?  par Jean LEVY

 

Les médias français, télés, radios, journaux,  tous à l'unisson, braquent leur projecteur sur la photo d'un enfant d'Alep, rescapé avec sa famille d'un bombardement. Bonne nouvelle pour ce gosse, cette fois épargné.  

Mais pourquoi cette campagne orchestrée axée sur cette seule image alors que cette guerre tue ou mutile tous les jours des dizaines d'enfants, qu'ils vivent dans le secteur tenu par l'armée de la République syrienne ou par les bandes djihadistes ?

L'objectif de cette campagne n'est pas humanitaire. Il vise à démontrer que les bombes d'Assad  - ou des Russes - massacrent les enfants. Et qu'il faut condamner sans appel le camp des "méchants", celui de Damas et de Moscou. 

Mais passée l'émotion, les Français réfléchissent : pourquoi, quand un hôpital au Yémen à Abs est visé par les avions saoudiens - peut-être des Rafales vendus par la France ? - n'y aurait-il pas parmi morts et les blessés recensés des gosses pareillement victimes du bombardement ? Et aussi un bambin ébahi qui s'en soit sorti ? Mais vous ne verrez pas sa photo à Franceinfo ou sur la première page de vos journaux.

Il ne faut pas titiller les clients de Dassault.

Et par delà ces réflexions, il faut aller plus loin .

Deux guerres se mènent dans la région : en Syrie et au Yémen

En Syrie, un gouvernement, celui de Bachar-el Assad,  reconnu par les Nations Unies,  est agressé de l'extérieur par des dizaines de milliers de mercenaires qui au nom d'Allah, massacrent et pillent un Etat laïc. Ils sont, de plus, armés et entrainés par des Etats esclavagistes, "amis de la France" comme on dit, le Qatar et l'Arabie saoudite, 

Au Yémen, le pouvoir en place à Sanaa, la capitale,  déplait à son voisin, l'Arabie saoudite, toujours elle, l'agresse militairement, bombardant sur terre comme dans les airs, la population yéménite. Les femmes comme les enfants en sont les premières victimes, qui se chiffrent par dizaines de milliers. 

A la radio comme à la télé, en entendez-vous parler ?

 

 

 

 

Tag(s) : #Médias
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :