Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les médias français en campagne électorale contre Donald Trump...La France est-elle devenue le  51ème Etat des USA ?  par Jean LEVY
Les médias français en campagne électorale contre Donald Trump...La France est-elle devenue le  51ème Etat des USA ?  par Jean LEVY
Les médias français en campagne électorale contre Donald Trump...La France est-elle devenue le  51ème Etat des USA ?  par Jean LEVY
Les médias français en campagne électorale contre Donald Trump...La France est-elle devenue le  51ème Etat des USA ?  par Jean LEVY

"canempechepasnicolas" reposte cet article - et quelques autres - pour permettre à nos nombreux lecteurs en vacances la première quinzaine d'août de prendre connaissance de ces textes, nullement dépassés par l'actualité. 

 

Les élections présidentielles auront lieu dans trois mois...aux Etats-Unis. 
Et pourtant la campagne électorale bat déjà son plein ...en France !

Pas un jour ne se passe sans que radios, télés et journaux donnent en Une le résultat des derniers sondages. Et de se réjouir bruyamment de l'écart qui se creuserait entre les deux candidats en défaveur de Donald Trump.* Car tous nos médias sont en faveur d'Hillary Clinton et surtout hostiles à Trump. De la vraie droite à la fausse gauche, tous dénoncent le candidat républicain avec une telle hargne, que celle-ci serait en passe de dépasser celle,  habituelle, qui vise Vladimir Poutine. C'est dire l'acharnement de l'appareil médiatique français dans son parti pris.

Certes, cette prise unanime de position est confortée par les déclarations des officiels français, le Président de la République en premier, qui posent même la question des relations franco-américaines en cas de victoire du candidat américain...

On aimerait bien voir cela : envisage-t-on à l'Elysée l'envoi du porte-avions Charles de Gaulle au large de Washington et le crapahutage d'éléments de nos "forces spéciales" sur les bords du Potomac ?

Certes, la proximité de la candidate démocrate, Hillary Clinton, avec Wall Street, la CIA et le Pentagone est de nature à rassurer nos 'élites',  elles-mêmes dépendant du CAC 40 et des salles de marché...Mais, au-delà de la solidarité de classe qui unit les forces du Capital des deux côtés de l'Atlantique, les extrémités auxquelles se livrent nos médias contre Donald Trump, qui est tout de même milliardaire et adversaire de toute forme de progressisme, nous laissent pantois...

Jusqu'à francetvinfo, jusqu'ici plus modéré dans ses jugements,  titre et relate avec satisfaction :

Trump accusé par un ex-chef de la CIA
d'être un agent russe malgré lui

Mauvaise passe pour Donald Trump. Critiqué dans son propre parti, le candidat républicain à la présidentielle a subi les foudres d'un ancien patron de la CIA, qui l'accuse d'être un agent russe involontaire. "Donald J. Trump n'est non seulement pas qualifié pour le poste, mais il pourrait aussi représenter une menace pour notre sécurité nationale", écrit Michael Morell, ancien directeur par intérim et directeur adjoint de la CIA de 2010 à 2013, dans une tribune cinglante parue dans le New York Times (en anglais), vendredi 5 août.

L'ancien responsable de l'espionnage estime que le président russe, Vladimir Poutine, a complimenté Donald Trump dans le but de l'amadouer au début des primaires, et que Donald Trump a en retour fait part de son admiration pour les qualités de "leader" du président Poutine. "Dans le monde du renseignement, nous dirions que Vladimir Poutine a recruté Donald Trump comme un agent de la Fédération de Russie sans qu'il s'en rende compte", accuse Michael Morell.

 

francetvinfo, en ce faisant ainsi le porte-parole de la CIA, ajoute le ridicule à l'odieux : Trump, un espion sans le savoir...!

En fait, cette campagne française pour Hillary Clinton exprime le choix délibéré de nos gouvernants - et bien sûr, de leurs donneurs d'ordre - en faveur du camp de la guerre mené mondialement par les Etats-Unis. Les réserves émises par Donald Trump vis-à-vis de l'Otan, son souhait exprimé de viser à une entente avec la Russie et la Chine, place le candidat républicain dans "le camp ennemi". 

Et donc la France officielle s'aligne et se met idéologiquement en ordre de bataille. Tel est le sens de la campagne anti-Trump qui se développe dans notre pays. Il faut que chacun de nos citoyens en mesure toute la gravité et tous les dangers qui en découlent.

Le "Nous sommes en guerre !" répété par François Hollande pourrait un jour tragiquement se muer en réalité.

 

*Lire notre article sur les sondages paru dans "canempechepasnicolas"

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2016/08/sondages-comment-les-medias-jouent-avec-les-

 

 

Tag(s) : #Impérialisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :