Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Lille, la "génération identitaire", organisation ouvertement raciste, ouvre un siège au coeur de Lille ... Les autorités, mairie et préfet, prétendent que la loi ne leur permet pas d'intervenir...Le double langage du pouvoir PS, par Jean LEVY
A Lille, la "génération identitaire", organisation ouvertement raciste, ouvre un siège au coeur de Lille ... Les autorités, mairie et préfet, prétendent que la loi ne leur permet pas d'intervenir...Le double langage du pouvoir PS, par Jean LEVY
A Lille, la "génération identitaire", organisation ouvertement raciste, ouvre un siège au coeur de Lille ... Les autorités, mairie et préfet, prétendent que la loi ne leur permet pas d'intervenir...Le double langage du pouvoir PS, par Jean LEVY

 

Si prompt à dénoncer les "rouge-bruns"...

 

Etrange mansuétude de la Mairie et du préfet envers une organisation ouvertement raciste...

 

par Jean LEVY

 

La branche nordiste du groupe d'extrême-droite "Génération identitaire" inaugure son siège à Lille en centre ville le 24 septembre...

Ce local doit accueillir conférences, sports de combat, cours de boxe thaï et une permanence juridique à destination des SDF « uniquement français ».

 Nous sommes installés dans un bâtiment classé, à moins de 300 mètres de la Grand’ Place de Lille », se réjouit Aurélien Verhassel, responsable de la section du Nord de Génération Identitaire. Samedi 24 septembre, le groupuscule d’extrême droite inaugure un local associatif au cœur de la vieille ville. Baptisée La Citadelle, cette « maison identitaire » est décorée comme un estaminet.

Branche jeune du Bloc Identitaire, Génération Identitaire appelle de ses vœux à une « remigration ». C’est-à-dire déporter les Français d’ascendance étrangère vers le pays d’origine de leurs parents. Depuis ces dernières années, le mouvement multiplie les coups médiatiques dans la région Hauts-de-France. En mars 2014, ils organisaient des « tournées de sécurisation anti-racailles » dans le métro lillois, vêtus de chasubles jaune fluo.

Résultat de recherche d'images pour "Les identitaires ouvrent la Citadelle, un bar privé en plein cœur de Lille Images"

Le 29 août 2015 – quelques jours après l’attentat manqué du Thalys – ils grimpaient sur le toit de la gare d’Arras pour déployer une banderole « Expulsons les islamistes ». Puis le 12 mars 2016, une centaine d’entre eux occupait des routes à Calais pour empêcher des migrants d’accéder à la ville.

Aurélien Verhassel vante le dynamisme de sa section nordiste. Il estime à 300 le nombre de ses sympathisants :

« Notre développement est exponentiel. Après chaque action, on recrute des dizaines de personnes. Tout va dans notre sens. Les idées que nous portons depuis 10 ans sont dans toutes les têtes, à tel point que Sarkozy nous pompe complétement. »

A la ville, le jeune homme de 31 est consultant en com’ politique. Il assure qu’il compte parmi ses clients « des élus à l’aile droite des Républicains » et qu’il entretient des liens avec les jeunes UMP« Les barrières tombent », se gargarise-t-il.

aurelien generation identitaire

/ / Crédits : DR

« On ne peut pas être français sans être blanc »

L’ouverture d’un local associatif est une nouvelle étape dans le développement du mouvement à Lille. « Nous devons montrer que nous ne sommes pas que sur les réseaux sociaux. La population doit pouvoir nous rencontrer et mettre des visages sur nos idées »,poursuit Verhassel. Le local de 40 mètres carrés a vocation à exalter l’identité flamande et artoise. Sa situation en plein centre-ville de Lille doit lui permettre « de rayonner » dans toute la région, selon les mots de son fondateur.

 "Evidemment, il faudra être Français. Pour Génération Identitaire, un étranger n’a rien à faire sur notre territoire, encore moins dans notre bar." Le message a le mérite d’être clair. D’ailleurs, un coup d’œil sur la page Facebook du groupe confirme l’ouverture imminente de ce bar réservé aux Français… et rien qu’à eux.

Pour son QG lillois, le mouvement de jeunesse «  flamand, français et européen  », violemment anti-immigrés, a choisi le nom de « Citadelle ». Dans la ville de la reine des citadelles, le symbole s’imposait : «  Une citadelle, on s’y retranche quand on est assiégés, mais on peut aussi y lancer la reconquête.  » Pour les identitaires, obsédés par le concept de «  grand remplacement  » en vogue dans l’extrême-droite, Roubaix est ainsi une ville «  occupée par les populations étrangères  ».

Face à cette provocation, la Mairie  (PS) de Lille et le préfet (représentant le ministre PS de l'Intérieur), se disent démunis, car il s'agit d'un local privé accessible aux seuls adhérents du club...

Cazeneuve n'a pas la même retenue vis-à-vis des syndicalistes qui manifestent pour leurs droits sociaux et les militants CGT déférés devant les tribunaux, tels ceux de Goodyear, d'Air France ou les dockers du Havre...Eux ont droit aux grenades des CRS et aux juges, les "identitaires", quant à eux, ne sont pas poursuivis alors que la loi existe pour délit de racisme...

Deux poids, deux mesures, qui éclairent les déclarations du pouvoir PS sur la défense des libertés, telle que celui-ci prétend en être le garant. 

 

 

Tag(s) : #Libertés
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :