Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Richard Ferrand (PS),député de Carhaix Châteaulin et président du groupe socialiste au conseil régional de Bretagne

Richard Ferrand (PS),député de Carhaix Châteaulin et président du groupe socialiste au conseil régional de Bretagne

OPERATION MACRON

 

"canempechepasnicolas" :

La Bretagne en première ligne en faveur d'Emmanuel Macron : après Ouest France, et son directeur, le très démocrate chrétien François Régis HUTIN, c'est le député PS , président du groupe socialiste au conseil régional qui quitte le navire PS pour rejoindre celui qui n'est pas (encore) candidat...

Breizh-info.com, Actualité, Bretagne, information, politique

Bretagne. Richard Ferrand (PS),
l’homme toute main de Macron

 

Breizh-info.com –  C’est la gloire pour Richard Ferrand (PS),député de Carhaix Châteaulin et président du groupe socialiste au conseil régional de Bretagne. Devenu le porte-parole d’Emmanuel Macron, il voit les médias faire appel à ses services – c’est-à-dire à ses déclarations. Échappant au statut médiocre de député de base inconnu des médias, il accède au rang de « proche » d’une personnalité nationale. Ce qui change tout. En effet, en cas de succès à la présidentielle de son patron, il pourrait se voir bombarder ministre. Un bâton de maréchal inespéré pour un élu d’une circonscription rurale condamné aux petits rôles au palais-Bourbon.

Interrogé par Ouest -France (31 août 2016),Ferrand utilise à merveille la langue de bois lorsque le journaliste lui demande si Emmanuel Macron sera candidat à l’élection présidentielle : «  En créant son mouvement  ‘En  marche !’, Emmanuel Macron  a annoncé quatre phases : la restitution de ses rencontres avec les Français, l’immersion dans le pays avec de nombreux déplacements, et des propositions. C’est au terme de ces trois premières phases que la question d’une candidature et de son incarnation sera posée. J’au la conviction qu’il est le plus à même de fonder cette nouvelle offre politique. » On n’en saura pas d’avantage avec Ferrand.

Pourtant un constat s’impose : après avoir perdu son aile gauche il y a deux ans, Hollande vient de perdre son aile droite avec le départ de Macron du gouvernement. « Même s’ils s’en défendent, cette mise à nu est bien l’objectif poursuivi par Macron et ses partisans. Parmi lesquels figure Gérard Collomb (PS),sénateur-maire de Lyon. Ce dernier ne fait pas mystère de la stratégie poursuivie : en quittant le gouvernement, le futur ex-ministre de l’Économie « joue l’opinion contre Hollande », le « cornérise », lui « enlève un peu de l’oxygène qui lui reste ». En conséquence, espère-t-il, le chef de l’État, quasiment subclaquant, devra abandonner tout espoir de se représenter. » (Le Canard enchaîné, 31 août 2016)

En attendant, « Richard Ferrand, qui est la cheville ouvrière du mouvement En marche !,  nourrit de grandes ambitions. Il veut lancer prochainement plusieurs rassemblements pro-Macron. Un rassemblement d’élus socialistes, mais aussi de « républicains des deux rives ». Premier « passeur annoncé : Renaud Dutreil, ex-ministre de Raffarin et de Villepin, devenu consultant international après un passage chez LVMH.» (Le Canard enchaîné, 31 août 2016).

 

 

Tag(s) : #Politique française
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :