Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hollande à Bratislava : mon ennemi, c’est le populisme… par Pierre LEVY
Hollande à Bratislava : mon ennemi, c’est le populisme… par Pierre LEVY

Le Conseil européen qui s’est tenu le 16 septembre a traduit le désarroi et les divisions au sein des vingt-sept après le séisme du référendum britannique. Spécialiste des questions européennes, Pierre Lévy décrypte les enjeux cachés du sommet.

 

Bratislava, 16 septembre. La capitale slovaque est paralysée, du fait des mesures de sécurité. En cause le Conseil européen (informel, car le Royaume-Uni n’a pas été convié), dont la réunion avait été décidée dans la foulée du vote britannique, le 23 juin dernier. La victoire du Brexit avait littéralement paniqué les dirigeants européens.

Trois mois plus tard, ces derniers ne se portent guère mieux. Ils mesurent l’ampleur du séisme, qui pourrait provoquer rien de moins que la mort de l’UE.

Le premier vice-président de la Commission, le Néerlandais Frans Timmermans, notait ainsi récemment : «C’est la première fois, dans mon expérience européenne, que je pense que le projet pourrait réellement échouer.» Pour Enrico Letta, prédécesseur de Matteo Renzi à la tête du gouvernement italien, «l’Europe(est) menacée… ou pire encore», car le Brexit est «un désastre qui a mis à mal l’idée même du projet» européen.

Dès lors,

 

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

https://francais.rt.com/opinions/26543-hollande-bratislava-populisme
 

Tag(s) : #Europe
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :