Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journalistes refoulés : l’Ambassade du Venezuela en France tient à apporter les précisions suivantes

 

COMMUNIQUE

Suite à des informations peu précises concernant la couverture journalistique des mobilisations de l’opposition et du peuple révolutionnaire, le 1er septembre dernier, l’Ambassade de la République bolivarienne du Venezuela en France tient à apporter les précisions suivantes :

1.L’exercice du journalisme et la liberté de la presse sont des droits consacrés par la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela, pleinement reconnus par toutes les autorités de l’Etat vénézuélien. Cependant, comme dans la plupart des pays, l’exercice de ces droits est soumis au respect de la législation nationale.

2.Les autorités vénézuéliennes n’ont expulsé aucun journaliste français du territoire vénézuélien, et moins encore incité à des attaques contre des journalistes ou des média étrangers. Ce qui s’est produit récemment, c’est la non admission de plusieurs journalistes étrangers qui prétendaient effectuer une couverture journalistique sur le territoire vénézuélien sans avoir respecté la loi vénézuélienne.

3.Aucun des journalistes non-admis au Venezuela, y compris la journaliste Marie Delcas, du journal Le Monde, n’avait demandé le visa requis pour exercer le journalisme sur le territoire vénézuélien.

4.Tous les journalistes français et/ou d’autres nationalités travaillant pour des média français, sans exception, qui ont demandé les visas correspondant auprès de la Section Consulaire de l’Ambassade l’ont obtenu. Pendant l’année 2016, plus de 14 visas ont été délivrés à des journalistes et des techniciens français qui ont exercé leur métier sur le territoire vénézuélien sans aucune difficulté.

Pour toutes ces raisons, l’Ambassade tient à rappeler que :

Les journalistes étrangers qui souhaitent être accrédités comme résidants permanents au Venezuela doivent faire les démarches en vue de leur accréditation auprès du Ministère du Pouvoir Populaire pour la Communication et l’information : 

http://minci.gob.ve/acreditaciones/.

Les journalistes étrangers résidant dans des pays tiers et souhaitant faire une couverture journalistique temporaire au Venezuela doivent au préalable demander le visa correspondant :

http://francia.embajada.gob.ve/index.php?option=com_content&view=article&id=38&Itemid=174&lang=es.

Finalement, l’Ambassade tient à réitérer que l’Etat vénézuélien et ses autorités reconnaissent et garantissent largement la liberté de la presse et la liberté d’expression. Il est exigé seulement, comme dans tout autre pays, le respect des formalités légales pour rendre effectif l’exercice de ces droits

 

Ambassade de la République bolivarienne du Venezuela en France

Paris, le 5 septembre 2016

»» http://francia.embajada.gob.ve/ind
Tag(s) : #Amérique latine Venezuela
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :