Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Financial Times : le mégaphone pour le meurtre de masse
Le Financial Times : le mégaphone pour le meurtre de masse

Le Saker

Francophone

 

par James Petras –

 

Le 28 août 2016 –

Source The Unz Review

 

La une du Financial Times porte un logo qui proclame : «Sans crainte et sans complaisance». En effet, les rédacteurs ne manifestent aucune crainte quand il s’agit de… fabriquer des mensonges, promouvoir des guerres impériales décimant des pays et appauvrissant des millions de gens, que ce soit en Libye, en Syrie, en Irak, en Afghanistan, au Yémen et maintenant au Venezuela. Les courageux de Lies of Our Times 1 ont été à l’avant-garde pour forger des prétextes visant à inciter les armées impériales à écraser des gouvernements indépendants.

Malgré ses plumitifs prétentieux et ses revendications prestigieuses, le FT est vu par la classe financière anglo-américaine, comme un pourvoyeur belliqueux de politiques militaristes conçues pour les secteurs les plus rétrogrades de l’élite dirigeante.

Ce qui est le plus frappant, dans les inventions courageuses du FT au nom du militarisme impérial, est le nombre de fois où leurs pronostics politiques et économiques ont été incompétents et totalement faux.

Ces dix dernières années, les pages éditoriales du FT ont décrit la Chine en crise économique et courant à sa perte, alors qu’en réalité, l’économie chinoise a connu une croissance de 6% à 8% par an. [Il semble que la croissance soit quand même bien surévaluée depuis un bon moment, NdT]

Depuis plus de quinze ans, les rédacteurs du FT ont affirmé que la Russie, sous le président Vladimir Poutine, constituait une menace existentielle internationale pour«l’Occident». En fait, ce sont les armées occidentales de l’OTAN, qui ont déployé des opérations militaires aux frontières de la Russie, les États-Unis qui ont financé un groupe néo-fasciste à Kiev, et les États-Unis et l’Union européenne qui ont encouragé un soulèvement islamiste en Syrie, destiné à ruiner totalement l’influence et les relations de la Russie au Proche-Orient.

Les gourous économiques du FT et ses principaux chroniqueurs ont prescrit les formules dérégulatrices catastrophiques qui ont précipité la crise financière de 2008-2009, après quoi ils ont joué le rôle clownesque de Mickey the Dunce [bouffon, NdT] – blâmant les autres pour les politiques ratées.

Les intrépides scribes du FT mènent actuellement une virulente campagne de propagande, pour promouvoir le renversement violent du gouvernement démocratiquement élu du président Nicolas Maduro.

Cet article identifiera le dernier paquet de mensonges et d’inventions audacieux duFT, puis se conclura par l’analyse des conséquences politiques pour le Venezuela et d’autres régimes indépendants.

Le Financial Times et le Venezuela : de la guerre dans les salons à la terreur dans les rues

Dans sa couverture de la crise au Venezuela, le FT a systématiquement ignoré la compagne en cours, d’agressions et d’assassinats contre des responsables élus, des agents de sécurité, militaires et policiers qui ont été assassinés par «l’opposition» que le FT privilégie.

Le FT n’a pas couvert les meurtres épouvantables d’une membre chaviste élue au Congrès et de ses deux jeunes enfants, qui ont été exécutés (d’une balle dans la tête), en plein jour, par des tueurs payés par l’opposition.

Ces campagnes de terreur de l’opposition contre le gouvernement élu...

 

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

http://lesakerfrancophone.fr/le-financial-times-le-megaphone-pour-le-meurtre-de-masse 

Tag(s) : #Médias
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :