Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Association Nationale des Communistes : une rentrée de combat,  par Charles Horeau

 

lundi 10 octobre 2016, 

par Charles Hoareau, Président de l’A.N.C

1. Situation internationale

Il n’est pas besoin de disserter ni d’argumenter longtemps sur la situation internationale pour comprendre qu’elle suscite inquiétudes et révoltes. Comme le dit Evo Morales, le président de la Bolivie « Le Capitalisme est le pire ennemi de la vie et de l’Humanité, et des générations futures : il détruit notre mère nature, pour concentrer la richesse dans les mains de quelques rares privilégiés, générant une pauvreté extrême ». Et il rajoute « Si nous ne construisons pas un autre système pour nos sociétés, nous devrons remplacer le développement soutenable par la mort durable ».

Sans s’embarrasser de considérations fumeuses sur l’état de la planète, il a le mérite de donner un nom aux choses. Je cite pêle-mêle « Beaucoup de gens dans le monde sont soit réfugiés soit déplacés, à cause du réchauffement climatique ou à cause des guerres et des conflits tandis que 800 millions de personne meurent de faim…pour supprimer le terrorisme nous devons supprimer ses racines : la concentration de la richesse dans les mains de quelques-uns, une pauvreté et des inégalités qui n’ont jamais été aussi importantes de même que les discriminations, cela nourrit la violence… La politique belliciste d’Israël est probablement l’un des plus terribles exemples de barbarie dans le monde… il faut la levée immédiate du blocus contre Cuba… Les USA se servent du terrorisme et du trafic de drogue pour asservir les peuples… » 
Et il conclut en disant : « l’objectif principal de l’humanité doit être « d’éradiquer » le capitalisme et l’impérialisme ».

On ne peut être plus clair. Et là nous n’avons pas le choix : soit on se résigne à la barbarie et on risque la disparition de l’humanité, soit on se bat, chacun et chacune à son niveau pour que vienne une société où les richesses seront mises en commun et donc pour une société communiste au sens originel du terme afin que les progrès techniques s’appuient et servent le progrès humain. Nous n’avons pas d’autre solution que de participer à inventer une société basée non sur le développement du capital pour quelques-uns, mais une société basée sur le progrès social pour tous, une société du socialisme de notre temps, socialisme qui reste à inventer et construire pas à pas. Nous n’avons pas le temps ni le loisir de nous poser la question si cela est réaliste ou utopique, pas tant pour reprendre la phrase de Che Guevarra« soyons réalistes, exigeons l’impossible » , mais parce que c’est la seule issue.

Il semble bien que dans l’histoire nous n’ayons jamais été autant confrontés à cette urgente nécessité d’un engagement de chacun dans ce combat, tant nous sommes dans une situation historique de développement du capitalisme qui donne au livre de Lénine, L’impérialisme stade suprême du capitalisme, paru il y a juste 100 ans cette année, une dimension prémonitoire.

-* 2. Situation nationale

Évidemment la France,

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

http://www.ancommunistes.fr/spip.php?article41

Tag(s) : #Lutte de classes