Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi 29 septembre 2016,

le magazine "Envoyé spécial" sur France2

 

par les faits énoncés et les images

 

éclaire la population sur la dangerosité du réseau SNCF,

du fait, en particulier, de la maintenance des voies, non suffisamment surveillées, les travaux de réfection n'étant pas réalisées en temps voulu. Le manque criant de personnel s'expliquant par les choix opérés par la SNCF, dont sa priorité absolue est donnée aux lignes de TGV, au détriment des autres liaisons ferroviaires. Cette gestion calamiteuse s'accompagne d'une politique de camouflage des réalités et de répression des cheminots qui osent dénoncer ce comportement.

C'est ainsi, que ceux qui enfreignent l'omerta, lorsqu'ils sont face à la caméra de France2, sont contraints de taire leur nom, voire leur appartenance syndicale, leur visage étant camouflé, par crainte des sanctions de la Direction !

Ce déni de vérité de la part de celle-ci va de pair avec une attitude, que l'on croyait réservée aux truands : quant la SNCF se voit assignée en justice après un accident mortel, ses avocats s'en prennent aux victimes !

Telles sont les infos divulguées par "Envoyé spécial", vidéos à l'appui, qui éclairent le comportement des dirigeants de la SNCF, peu soucieux des nombreux accidents  qui résultent de sa politique qui met en danger les usagers de ce service, bien peu public.

 

"Envoyé spécial" :

Le 12 juillet 2013, 7 personnes sont mortes suite au déraillement d’une locomotive à quelques mètres de l’entrée en gare de Brétigny-sur-Orge. Très vite, de graves défauts de maintenance du réseau SNCF ont été mis en évidence.

Pourquoi cette voie n’a-t-elle pas été entretenue ? Cet accident grave peut-il se reproduire ailleurs sur le réseau ferroviaire français ? Prendre le train est-il devenu risqué ? "Envoyé spécial" a mené l'enquête. 

Traverses pourries, rails usés...

Les journalistes ont consulté des centaines de pages de documents et mis la main sur des rapports confidentiels. Ils ont aussi rencontré un syndicaliste auteur d'un intéressant documentaire, Vérités et mensonges sur la SNCF. 

En enquêtant sur les voies, du nord au sud, l'équipe du magazine a découvert des rails et des traverses hors d’usage, des lignes secondaires dangereuses, des locomotives incontrôlables avec parfois des risques d’accident mortel. Côté SNCF, le directeur général de la sécurité, Frédéric Delorme, tente de rassurer face à ces révélations inquiétantes. Le grand patron, Guillaume Pepy, a quant à lui refusé de répondre aux questions d'"Envoyé spécial".

Une enquête de Julie Pichot, Pedro Brito Da Fonseca, Jacques Morin et Vincent Liger, diffusée dans "Envoyé spécial" le 29 septembre 2016.

 

Tag(s) : #Service public