Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche prochain, les "Pirates" vont-ils débarquer en Islande ?

Islande :

un parti qui n’existait pas il y a 4 ans

pourrait remporter les élections...

Le Parti Pirate est une collection d’anarchistes, de pirates de l’internet, de libertaires et de webgeeks, qui fixe sa politique au moyen de sondages en ligne, et qui pense que le gouvernement devrait en faire de même. Il entend faire de l’Islande une sorte de « Suisse des octets» et a offert l’asile à Edward Snowden.

Une victoire du Parti Pirate ne ferait qu’illustrer jusqu’où les Islandais sont prêts à aller pour s’opposer à la classe politique traditionnelle de leur pays. Après le Brexit et la nomination de Donald Trump comme candidat républicain à la présidentielle, un parti Pirate à la direction du gouvernement islandais serait une nouvelle improbabilité électorale devenue réalité cette année.

« Les gens veulent de vrais changements et ils comprennent pourquoi nous voulons changer le système», explique Birgitta Jónsdóttir, la responsable du Parti Pirate, qui est aussi une militante pour le site de dénonciation WikiLeaks.

Si les derniers sondages reflètent bien la réalité, on assistera dimanche à une bataille au coude à coude entre les Pirates et le Parti de l’Indépendance.

Cynisme over de statu-quo

Le Parti Pirate récolte les bénéfices de la série ininterrompue de scandales qui ont frappé la petite île depuis 2008. Ils ont d’abord concerné des banques, puis, en avril de cette année, le Premier ministre Sigmundur Gunnlaugsson, qui a été contraint de démissionner après l’émergence de son nom dans les Panama Papers. Toutes ces affaires ont intensifié le cynisme de la population à l’égard du statu quo de la politique traditionnelle.

En juin, les Islandais ont élu Guðni Th. Johannesson comme président. Ce professeur d’histoire à l’Université de Reykjavik, qui a émergé comme indépendant, ne dispose que d’une petite expérience politique.

Moins de corruption, la consultation des citoyens ordinaires

Selon Ragnheithur Kristjánsdóttir, professeur d’histoire politique à l’Université d’Islande, la méfiance qui a germé pendant de nombreuses années dans la population vient d’éclater et le Parti Pirate est en train de l’exploiter. Il promet aux citoyens qu’ils auront leur mot à dire et qu’il y aura moins de corruption.

Mais tout le monde ne semble pas être convaincu par ce qui est souvent qualifié de « vagues promesses et propositions ». Un Parti Pirate au pouvoir conduirait à une stagnation économique et à l’instabilité politique, clament ses opposants politique

Tag(s) : #Europe Islande

Partager cet article

Repost 0