Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

«L’hystérie» anti-Poutine et antirusse fait vendre en Occident

RT

Se focaliser sur Vladimir Poutine et exciter l’hystérie contre la Russie est profitable, estime le rédacteur en chef adjoint de The Spectator Freddy Gray, après la publication par le journal d'un caricature du leader russe avec un logo de RT.

The Spectator a récemment publié deux articles sur la Russie, le premier, écrit par Paul Wood, consistait en spéculations quant au fait que la Russie essaierait de piéger tout le monde en faisant croire qu’elle planifiait une invasion des pays Baltes. L’auteur du second, Rod Liddle, appelle l’Occident à mettre un terme à ses propos agressifs contre la Russie. Ces derniers seraient inutiles Liddle suggérant que Vladimir Poutine a atteint les sommets de la guerre de propagande.

«Nos lecteurs sont très intéresses par Vladimir Poutine», explique Freddy Gray à RT, faisant état des derniers numéros du journal : «Nous avons deux articles sur ce sujet qui concerne le président Poutine, les états Baltes et également la Syrie, ainsi que, de manière générale, l’hystérie occidentale à l’égard de la Russie, qui, à notre avis, n’aide pas l’Occident. C’est certes, pour nous, un bon sujet pour faire vendre, mais cela ne veut pas dire que notre couverture du sujet est partiale.»

L’hystérie au sujet de la Russie s’explique par le besoin psychologique profond d’avoir un ennemi

Selon lui, The Spectator a la position unique de «ne pas être russophobe, mais de ne pas non plus être russophile».

Le journaliste britannique indique que «l’hystérie» au sujet de la Russie s’explique par «le besoin psychologique profond d’avoir un ennemi...

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

https://francais.rt.com/opinions/27870-hysterie-anti-poutine-antirusse-medias-occident

Tag(s) : #Médias

Partager cet article

Repost 0