Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mercredi 2 novembre 2016 à 18 heures - place de la Concorde à PARIS - RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN A MUMIA ABU JAMAL

Comme chaque premier mercredi du mois, nous donnons rendez-vous aux Franciliens

place de la Concorde à Paris

(à proximité de l'ambassade des Etats-Unis)

pour manifester notre soutien à Mumia en exigeant qu'enfin il puisse se soigner et défendre son innocence devant la justice américaine .

Soyons nombreux à nous retrouver

mercredi 2 novembre 2016

à 18 heures : métro Concorde

angle rue de Rivoli / jardin des Tuileries

 

VISITE à MUMIA ABU JAMAL

Par Mireille Fanon Mendes France (*)

 

12 septembre 2016 - Une nouvelle fois, je franchis l’entrée de la prison de Frackville où Mumia Abu Jamal est incarcéré depuis sa sortie du couloir de la mort de la prison haute sécurité de Greene [1]. Ces deux prisons sont dans l’Etat de Pennsylvanie. Il faudra attendre plus de 30 minutes son arrivée.

Son aspect physique n’a rien à voir avec celui qu’il avait il y a encore quelques mois. Il a repris du poids, son teint n’est plus gris, sa peau ne le démange plus autant. S’il y a certes du mieux, pour autant Mumia vit sous une épée de Damoclès. L’hépatite C n’étant pas soignée correctement, elle risque, dans un temps assez court, de dégénérer en cirrhose ou en cancer du foie.

Il surveille de manière drastique ce qu’il mange mais la nourriture de la prison n’est pas appropriée à une telle maladie qui nécessite une hygiène de vie impossible à respecter dans un tel environnement. Particulièrement, lorsque les gardiens mettent tout en place pour rendre la vie encore plus insupportable et instable.

Par ailleurs, le suivi que devrait mettre en place le service médical de la prison est loin d’être suffisant et compétent. L’hépatite C, dans la majorité des prisons américaines [2], est considérée comme une maladie de moindre importance, les détenus en souffrant -presque 7 000 uniquement dans les prisons de Pennsylvanie- sont traités avec des médicaments peu efficaces, alors qu’il y a un traitement parfaitement adapté à cette maladie qui frappe, en Pennsylvanie, plus de 53 000 personnes.

Il s’agit d’un médicament antiviral offrant 95% de chances de guérison et développé par le laboratoire Gilead Sciences, Inc. [3] [4].

Mais aucun prisonnier ne peut y avoir accès, pas plus que Mumia Abu Jamal. La prison refusant de payer entre 83 000 et 95 000 $ pour une seule phase du traitement. Ne s’agit- il pas là d’une décision appliquant, sans vergogne, un traitement inhumain proche de la torture et ne respectant pas le droit à une vie digne, même si l’on est enfermé ? On inflige à ces prisonniers des souffrances inutiles et une mort certaine alors qu’ils pourraient être convenablement soignés. Une façon de les faire mourir plus vite. Un cynisme institutionnel absolu.

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

http://www.communcommune.com/2016/10/rassemblement-en-soutien-a-mumia-abu-jamal-mercredi-2-novembre-2016-a-18-heures-place-de-la-concorde-a-paris.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Tag(s) : #Internationalisme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :