Trump vainqueur malgré les scandales

Selon sa méthode, pour que le parti au pouvoir se maintienne, il faut que le candidat qu’il présente remplisse au moins six de ces critères. Dans le cas contraire, il perdra les élections. En suivant cette méthode, Allan J. Lichtman a déterminé que Donald Trump remportait les élections, et ce en dépit des scandales ayant émaillé sa campagne électorale : le candidat républicain remplirait assez de critères pour s’imposer, contrairement à son adversaire, Hillary Clinton

S’il a vu juste lors des huit dernières élections présidentielles, Allan J. Lichtman, interrogé par le Washington Post, a tenu a rappeler qu’il n’était pas un «médium», et qu’à ses yeux, cette élection pouvait rebattre les cartes de la politique américaine : «Il peut arriver un moment où le changement est si cataclysmique qu’il modifie fondamentalement la façon dont nous faisons de la politique. Et cette élection en a le potentiel». 

Réponse entre le 8 novembre, date de l’élection des grands électeurs, et le 12 novembre, date du vote du collège électoral.