Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" Nous ne sommes pas encore..."

Les Crises - Des images pour comprendre

 

 

 

 

Bon, il ne faut pas trop s’affoler (certains sites adorent ça, faire peur aux gens…), mais il convient de rester… très vigilants…

On est bien sûr à ce stade dans des rodomontades, on montre ses muscles, on approfondit son bluff… MAIS on n’est jamais à l’abri d’un dérapage.

Toutes les guerres commencent généralement comme ça – en 1914 c’est parti de l’assassinant d’un archiduc autrichien… Après, tout dépend du degré de crétinisme des dirigeants et des journalistes– et là, il faut bien avouer qu’on n’a probablement jamais fait pire comme conjonction.

Un exemple très important pour moi : l’idée de faire juger la Russie pour “Crimes de guerre”, pour des raisons risibles à ce stade (avec tout le respect dû aux pauvres victimes).

crimes-1

crimes-2

C’est un délire avec guère de précédents, la Russie n’a pas demandé ça pour l’Irak ou la Libye, et elle aurait beaucoup à dire sur la complicité de l’Occident avec les décapiteurs modérés en Syrie.

Et je pense très bien voir pourquoi ils font ça – car je l’ai observé en tête à tête à de multiples reprises : ils le font car ils sont pour eux dans un monde virtuel, le Twitter-World, où on fait de la com’ en permanence. Où tout est théâtre. Où on se traite de tous les noms devant les caméras de l’Assemblée, avant de faire un bon gueuleton le soir en rigolant.

Regardez ici par exemple, on a un aveu de Kerry : “I noticed the list of threats that President Obama allowed himself to say even back during his speech in the UN General Assembly… While talking with John Kerry a while ago, I asked him what this meant. He said: ‘Don’t pay any attention,’” Lavrov said during a meeting in the lower house of parliament.

=> Quand Obama vous traite publiquement comme de la bouse, “n’y prêtez pas attention“, c’est un sketch, ça amusera les Américains, ça n’a aucune importance, c’est du chiqué…

Mais le problème est que tout ça est public (et de plus en plus, avec les technologies de l’information), et que si, à l’évidence, on peut humilier publiquement sans aucun problème François Hollande matin et soir, des Russes ou des Chinois ne fonctionnent pas comme ça. Ils fonctionnent comme on fonctionnait chez nous il y a plusieurs décennies, à une époque où les dirigeants avaient le sens de l’Honneur et de la Dignité…

Car c’est encore une promesse de Hollande non tenue : non, il n’est clairement pas “normal” (Source) :

sociopathe

Et il a hélas raison Macron, ça se voit bien (on reviendra bientôt sur cette problématique des déséquilibres psychiques des dirigeants).

Car oui, un type “normal” ne dit pas ça (Source) :

Et je ne parle même pas des “journalistes” hurlant comme des chiens enragés pour inciter la population à la haine…

Tout ça, rappelons-le, car un type pas forcément super sympa, mais qui nous ne veut pas le moindre mal (et qu’on a invité à Paris un 14 Juillet) risque de gagner sur des djihadistes qui veulent nous tuer… #ToutRouleBien

Donc dans ce contexte, il faut rester TRÈS vigilant – d’où ces nombreux articles aujourd’hui pour marquer le coup…

Je conclurai par une phrase que m’a dite un jour Emmanuel Todd :

“La force des Russes ou des Chinois, c’est qu’ils n’ont pas oublié, eux, que l’Histoire, ça peut être grave…”

P.S. : tristesse, j’ai inauguré sur le blog le Tag #Paix aujourd’hui…

frappes-us

Le ministre des Affaires étrangères allemand : “Le danger d’une confrontation militaire est considérable…”

steim-1

 

L’ambassadeur russe à l’ONU : “les pires tensions depuis 1972…”

1973

 

L’ambassadeur russe aux États-Unis :

s300

daily-star

poutine-sur-france-cul

danger

Partager cet article

Repost 0