Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Équateur veut s'assurer que la volonté de son "pensionnaire" soit respectée

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Le chef de la diplomatie équatorienne a estimé mercredi que Julian Assange devait recevoir l'assurance qu'il ne serait pas extradé par la justice suédoise, après quatre années passées reclus dans l'ambassade de l'Équateur à Londres.

Le fondateur de Wikileaks a été interrogé pendant quatre heures lundi à l'ambassade par la procureure générale de Suède Ingrid Isgren chargée d'une enquête pour un viol qu'il aurait commis en 2010. 

Sa retraite forcée est le moyen d'éviter une extradition vers la Suède et surtout vers les États-Unis, où la justice pourrait le poursuivre pour la publication en 2010 de centaines de milliers de documents confidentiels américains sur WikiLeaks. 

Pas encore d'accusations

« Si nous pouvons obtenir des garanties que M. Assange ne risquera pas une extradition vers le pays tiers, je pense qu'il est bon pour lui de faire face à la justice suédoise - s'il y a des accusations, car il n'y a encore aucune accusation », a dit le ministre des Affaires étrangères équatorien Guillaume Long dans une interview diffusée à la radio équatorienne. 

Julian Assange est également recherché par les autorités britanniques pour infraction aux conditions de sa mise en liberté sous caution

Tag(s) : #international

Partager cet article

Repost 0