Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L ancienne usine Seita de Carquefou près de Nantes

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Lors d'un comité central d'entreprise, Imperial Tobacco a annoncé ce mardi matin, la fermeture de sa dernière usine Seita en France, celle de Riom près de Clermont-Ferrand. Un centre de recherche situé dans le Loiret va également fermer. La filiale française du cigarettier britannique Imperial Tobacco cherche déjà des repreneurs pour ces sites qui emploient plus de 300 personnes.

La mauvaise nouvelle est tombée ce mardi matin à Paris, lors d'un comité central d'entreprise. Imperial Tobacco a annoncé la fermeture de son usine à Riom, dans le Puy-de-Dôme, la dernière en France ainsi qu'un centre de recherches à Fleury-les-Aubrais dans le Loiret. 

339 emplois sont concernés 

Il y a deux ans, c'est l'usine de Carquefou qui a fermé ses portes. Une vingtaine d'ouvriers avaient d'ailleurs accepté de partir à Riom pour garder leur poste. Il s'agissait donc de la dernière fabrique de cigarettes en activité en France continentale. Seita y fabrique les paquets de cigarettes de marques Gauloises, News, JPS et Royale. 

« Les collègues sont assommés »commente Michel Laboureur, représentant CGT. « Certains ont refait leur vie là-bas ».

Seita conserve une petite usine de cigarettes en Corse, la Macotab (Manufacture corse de tabacs) située à Furiani (Haute-Corse), qui produit pour le seul marché local.

La filiale d'Imperial Tobacco a ajouté qu'elle « s'engage dans une phase de recherche intensive de repreneurs pour ces sites en privilégiant des solutions de reconversion susceptibles d'assurer la viabilité des sites et d'offrir des perspectives d'emploi ».

Une « réorganisation des fonctions support est également envisagée au sein du siège social »

POUR PLUS D'INFORMATIONS
CLIQUEZ CI-DESSOUS 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Imperial_Tobacco

"canempechepasnicolas"

Impérial Tobacco, dont la Seita était une de ses acquisitions, est une des multinationales du tabac, qui accumule dans le monde des profits à milliards de dollars. Pour elle, fermer une usine et jeter les salariés dehors, n'est qu'un élément comptable pour augmenter les dividendes de ses actionnaires.

Et le gouvernement français, au nom de la logique capitaliste, laisse brader les industries  de notre pays et faire de celui-ci un simple parc d'attractions, alors que l'Allemagne voisine concentre le potentiel industriel, au nom de l'Union européenne !

Jusqu'à quand ? 

Tag(s) : #Oligarchie

Partager cet article

Repost 0