Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo

La dernière étude de l'Insee sur le patrimoine des Français, qui s'est intéressée au patrimoine possédé en 2015, montre que les inégalités sont toujours à l'ordre du jour dans l'Hexagone. Entre les 10 % les plus riches et les 10 % les plus modestes la différence de patrimoine est impressionnante. D'autant plus que, selon l'Insee, les plus pauvres sont toujours plus pauvres...

Combien possèdent les ménages les plus modestes ?

L'étude de l'Insee publiée le 7 novembre 2016 nous apprend qu'en France, en moyenne, un ménage dispose d'un patrimoine de plus de 158 000 euros. Ça peut paraître bien, c'est le prix d'une maison en dehors des grandes villes, mais en réalité ce n'est qu'une moyenne : les différences sont très importantes entre les plus riches et les plus pauvres.

Les 10 % les plus pauvres ne disposent que d'un patrimoine estimé par l'Insee à quelques 4 300 euros... essentiellement en compte-chèques et livrets d'épargne. Des valeurs qui sont sujettes à la crise puisque le patrimoine des ménages les plus modestes a fondu entre 2010 et 2015 de près de 30,2 %. Forcément, ils ne possèdent pas leur logement ni des œuvres d'art ou autres objets dont la valeur est assez stable.

Et les ménages français les plus riches ?

Inversement, les 10 % les plus riches ont un patrimoine... 139 fois supérieur à celui des plus modestes. Pour faire partie des 10 % les plus riches de France il faut avoir un patrimoine de 595 700 euros selon l'Insee. Les 10 % les plus riches détiennent 47 % de la masse totale de patrimoine brut en France.

Entre les 10 % les plus riches et les très célèbres "1 %", il y a encore de la marge. Pour faire partie des riches les plus riches il faut un patrimoine de 1,95 million d'euros. A eux seuls, les 1 % les plus riches détiennent 16 % de la richesse patrimoniale de la France.

D'une manière générale, note l'Insee, les Français possèdent essentiellement de l'immobilier : pour 50 % des ménages l'immobilier représente plus de 80 % de leur patrimoine et 60 % des ménages en France est propriétaire de sa résidence principale (ou en cours de remboursement de crédit).

Le patrimoine en fonction de la catégorie socio-professionnelle

Sans surprise, la catégorie socio-professionnelle joue un rôle important dans la possibilité d'avoir un patrimoine. L'Insee note que les agriculteurs ont le plus gros patrimoine : 599 900 euros en moyenne. Essentiellement composé de terres, toutefois, la crise du secteur agricole montre bien qu'un gros patrimoine ne suffit pas forcément à vivre bien.

De fait, les mieux placés sont les professions libérales (497 700 euros en moyenne) et les retraités de professions libérales ou cadres (407 200 euros). Les cadres finissent en bas du podium avec un patrimoine moyen de 299 700 euros.

Les moins avantagés sont les inactifs qui ne disposent que d'un patrimoine de 6 900 euros en moyenne, les ouvriers non qualifiés (20 200 euros) et les employés (29 300 euros).

 
Tag(s) : #Lutte de classes