Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Crises - Des images pour comprendre

  • Chirac a fait regretter Mitterrand
  • Sarkozy a fait regretter Chirac
  • Hollande a (presque) fait regretter Sarkozy

Je me demandais si la malédiction allait cesser.

Ben non, en fait, grâce au “Travaillez plus pour gagner moins” de la thérapie-de-choc-sans-thérapie de Fillon :

gagner-moins

(Genre je ne mettrais pas la fin de l’ISF dans le “Tout le monde gagnera moins”)

Et n’oublions pas le :

François Fillon, lui, base ses 100 premiers jours entre le 1er juillet et le 30 septembre :

  • “Je veux qu’on réforme le marché du travail” ;
  • “Qu’on supprime la durée légale du travail” ;
  • “Je veux un nouveau code du Travail, allégé, avec les normes sociales fondamentales et renvoyer le reste aux négociations.”
  • “Je veux une réforme des retraites (passer l’âge de la retraite progressivement à 65 ans), de la fiscalité de l’investissement” ;
  • “La création d’une allocation sociale unique” ;
  • “Et enfin la mise en place d’une grande filière de l’enseignement professionnel qui se traduira par la fusion des lycées professionnels.”

Vous parlez d’un modèle social qui génère six millions de chômeurs, deux millions de jeunes sans formation, un modèle qui se traduit par le déclassement des classes moyennes, qui n’arrive pas endiguer l’explosion de la pauvreté, qui ne permet même pas aux Français d’être logés correctement.”

Ce modèle social français n’existe plus aujourd’hui. On n’est pas en 1945, on est dans un monde ouvert, on a besoin de changer profondément ce modèle pour qu’il soit plus juste.”

François Fillon estime qu’il ne doit plus y avoir de durée légale du travail. Tout doit être négocié au sein de l’entreprise. Avec une limite maximale quand même, fixée par l’Union européenne, de 48h par semaine. Pour François Fillon, “il faut vraiment en terminer” avec les 35h.

Alain Juppé ne veut pas vraiment changer les choses. Il propose des modifications qui ne changeront pas fondamentalement le pays. Tout le monde doit faire un effort, travailler plus et gagner un peu moins. Je n’accepte pas qu’on dise ‘c’est impossible’.”

Il ne s’agit pas de supprimer des postes de fonctionnaires pour le plaisir, on sait qu’on a besoin de fonctionnaires. Pourquoi je propose 500.000 ? Parce que j’augmente le temps de travail. Vous aurez toujours autant d’heures de travail de policiers, infirmiers, si j’augmente le temps de travail.”

[OB : c’est bien connu les policiers ou les services de santé sont tous à 35 heures, heum…]

 

La question fondamentale, c’est comment aller de l’avant, comment entrer dans le monde d’aujourd’hui… En conservant les valeurs qui sont les nôtres, cette culture, cette langue, cette référence.”

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0