Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Français et Macron candidat : une étude d'opinion et un sondage ne sont pas d'accord entre eux

Alors que dans un  sondage portant sur l'ensemble supposé des candidats, Macron est crédité de 10%...

franceinfo

Macron candidat : une "bonne chose"

pour 57% des Français, qui le classent "au centre"

 

Emmanuel Macron s'est lancé dans la course à la présidentielle, mercredi 16 novembre. Ce sondage Odoxa pour franceinfo, révélé vendredi 18 novembre, montre qu'une majorité de Français le soutient dans sa démarche. 57% des sondés jugent que la candidature d'Emmanuel Macron est une "bonne chose". Et ils sont 63% à estimer qu'il a raison de ne pas se présenter à la primaire de la gauche : il est perçu à 56% comme appartenant au centre plutôt qu'à la gauche ou à la droite.

Entrée en campagne plutôt réussie

Emmanuel Macron part en solo, hors primaire, hors parti, sans expérience électorale, et les Français accueillent bien cet "ovni" politique. Même les sympathisants FN, qui sont près d'un sur deux à approuver sa candidature. 

 

Enquête réalisée auprès d\'échantillon de Français interrogés les 16 et 17 novembre 2016.
Enquête réalisée auprès d'échantillon de Français interrogés les 16 et 17 novembre 2016. (ODOXA POUR FRANCEINFO)

Pour Céline Bracq, directrice générale de l'institut de sondage Odoxa, "on peut dire que la candidature en cavalier seul d'Emmanuel Macron est bien accueillie. Pour lui, c'est clairement un bon début, il est considéré comme différent des autres personnalités politiques." 

D'après notre sondage, Emmanuel Macron est jugé "dynamique" par 79% des Français. L'ex-ministre de l'Economie incarne le renouveau pour 61% d'entre-eux, et est considéré comme compétent pour 60% des sondés.

Un "traître" à sa famille politique et à François Hollande ? Seul un tiers des personnes interrogées le pensent. La majorité des sondés le réfute, y compris à gauche. Il est en revanche jugé "trop proche de la finance" par 67% des sondés.

Bouder la primaire de la gauche : les Français lui donnent raison 

Pour 63% des personnes interrogées, Emmanuel Macron a raison de ne pas passer par la primaire de gauche en janvier. Même chez les sympathisants de gauche, on estime à 56% qu'il a raison de sauter l'obstacle. "Cela pourrait paraître étonnant car les Français apprécient le principe des primaires",souligne Céline Bracq, directrice générale de l'institut de sondage Odoxa. 

 

Enquête réalisée auprès d\'échantillon de Français interrogés les 16 et 17 novembre 2016.
Enquête réalisée auprès d'échantillon de Français interrogés les 16 et 17 novembre 2016. (ODOXA POUR FRANCEINFO)

Ni à droite, ni à gauche, 56% des sondés situent Emmanuel Macron "au centre". 
Ça tombe bien, c'était toute la philosophie de 
son mouvement En marche !, lancé en avril, "ni à gauche, ni à droite" avec pour objectif de sortir des cases. Et c'est justement parce qu'il est jugé au centre que les personnes sondées approuvent largement son refus de participer à la primaire socialiste.

Encore du travail pour convaincre

Malgré ces résultats plutôt favorables, le candidat Emmanuel Macron a encore du pain sur la planche. Si son entrée en campagne est réussie, selon notre sondage, il est "jugé trop éloigné des gens" à 64%, "trop proche de la finance" à 67%, et "capable de faire un bon président" pour seulement 41% des personnes interrogées. C'est quatre points de moins qu'en septembre.

Si Emmanuel Macron est perçu comme bienveillant, en rupture avec le clivage droite-gauche, et profite d'un "effet nouveauté", il reste toutefois beaucoup d'inconnues sur son programme.

Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par INternet les 16-17 novembre 2016. Echantillon de 1 002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0