Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Où va se nicher la grande peur des "Rouges" ?

Contrepoints

Cette rose bleue du FN

qui sent bon le communisme

Le programme du Front National lors des dernières régionales n’est rien d’autre qu’une planification étatiste. Retour sur un programme qui a bien des points communs avec le communisme.

 

Je fais partie des électeurs candides qui consultent les programmes des partis politiques. Celui que l’on peut lire sur le site du Front national, proposé lors des dernières régionales, rejetant « la mondialisation ultralibérale » tout autant que « la dictature des marchés » ou « le dogme de la concurrence », pourrait être signé Maurice Thorez.

Le FN veut étatiser totalement la France

Au-delà des promesses de circonstance sur le maintien des 39 heures, le retour de la retraite à 60 ans ou l’alignement de la fiscalité du capital et du travail, au-delà des envolées rhétoriques contre le grand capital ou pour le partage des profits, le FN propose, de manière cohérente et détaillée, une étatisation totale de la France.

Fini les errements de l’initiative privée : une « Planification stratégique de la réindustrialisation », directement rattachée au Premier ministre, décidera des investissements les plus judicieux. Tant mieux s’il faut pour cela nationaliser quelques secteurs décadents, comme les banques (qui feront l’objet, c’est écrit noir sur blanc « d’une nationalisation partielle aussi longtemps que nécessaire ») ou les transports (les autocars, tout juste légalisés par Emmanuel Macron. passeront-ils sous la coupe de la SNCF ?).

Chacun sera mis à contribution pour ce grand projet national : les entreprises du CAC40 devront « affecter 15% de leur résultat net en réserve spéciale de réindustrialisation », tandis que l’épargne des particuliers sera allouée à la dette publique « par des mesures fiscales et réglementaires ».

"canempechepasnicolas"

Le Front national avec le "couteau entre les dents" il faut le faire !
C'est ce que la droite voudrait démontrer...en montrant du doigt des mesures colbertistes du programme frontiste déjà utilisées par le général de Gaulle...Et que le FN met en avant pour attirer les électeurs de gauche.

Marine Le Pen, "nouvel Hitler", c'est ce que dénonce ceux qui se présentent "d'extrême-gauche", relayant tout le camp européiste, PS en tête...

C'est ainsi qu'ils font les uns et les autres le jeu du camp "bleu marine" qui recrute dans les deux camps...

Partager cet article

Repost 0