Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi 3 décembre 2016 à PARIS : MANIFESTATION nationale des CHÔMEURS et précaires

Contre le chômage et les précarités

Pour la justice sociale !

Trajet / parcours :

départ à 14h de la place Stalingrad en direction de Pl. de Clichy

2016 aura été riche en reculs sociaux et en luttes. D’abord l’échec de la négociation de l’assurance chômage et bien évidemment le passage en force de la loi travail, malgré de gigantesques mobilisations.

Rien n’y fait, ni les déclarations, ni le chantage du MEDEF, ni les mesurettes, ni les cache misère, le chômage ne recule pas, pire l’UNEDIC annonce d’ores et déjà son augmentation pour 2017.

Comment s’étonner quand on sait que la seule politique économique à l’œuvre est basée sur l’aide aux entreprises, sans contrepartie et sans obligations.

Le C.I.C.E c’est des dizaines de milliards de cadeaux au patronat, ainsi P.S.A a perçu 80 millions d’euros pour 8000 suppressions d’emplois, le service public n’y échappe pas ; La Poste a reçu 297 millions d’euros pour 4500 suppressions d’emplois.

C’est cette logique destructrice qu’il faut remettre en cause. Les vies qu’ils nous font vivre sont à peine des survies, des parcours du combattant semés d’embûches, des courses quotidiennes d’urgence en urgences.

La réalité c’est ; 6,5 millions de chômeurs, 5,7 millions pour les seules catégories A, B et C. On assiste à l’explosion de la catégorie B ce qui montre le développement de la précarité, des petits boulots, des petits contrats, des courtes missions, qui sont trop souvent le lot des femmes.

La conséquence c’est des petits salaires, des revenus insuffisants, c’est plus de pauvreté et de misère.

Et ces chiffres qui sont des vies ne tiennent pas compte des radiations, des découragés, des invisibles, de celles et ceux n’ayant aucun droit.

Tout ce que les grands patrons et leurs alliés préconisent ne profite qu’à eux et prépare la prochaine crise, tentons de faire le contraire : Réduction du temps de travail, retraite à 60 ans maximum, le SMIC à 1700 euros, l’indemnisation décente de toutes les formes de chômage, la gratuité des transports, le développement de tous les services publics et les moyens pour toutes et tous de vivre dignement.

Urgence vitale :

Une allocation exceptionnelle de 500 euros dite « prime de Noël ».Retour ligne automatique
L’arrêt des contrôles, des radiations et des trop perçus.Retour ligne automatique
Garantir aux chômeurs et précaires un revenu personnel ayant le SMIC pour référence et la continuité des droits sociaux (retraite...).Retour ligne automatique
L’arrêt des expulsionsRetour ligne automatique

 

Un emploi c’est un droit- Un revenu c’est un dû !

Chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, autres salarié-es, ensemble,Retour ligne automatique
Contre le chômage et les précarités Pour la justice sociale !

Signataires :

Agir ensemble contre le Chômage !,

Association pour l’emploi, l’information et la solidarité,

Mouvement National des Chômeurs et Précaires,

CGT-Chômeurs

Retour ligne automatique ActuChômage,

ATTAC,

Cgt Spectacles,

CIP-Idf,

CNT-SO,

CGT Interim,

Dal, Droits devant !!,

Fondation Copernic,

FSU,

Marches européennes,

CGT Pôle emploi,

Snu-Pôle-emploi, Sud- Pôle-emploi,

Sud Education,

US Solidaires

Alternative libertaire,

Collectif Roosevelt,

Ensemble !,

Les Verts,

Lutte ouvrière,

PCF,

PG,

NPA

14ème manifestation nationale des chômeurs et précaires

Tous les ans depuis décembre 2003 les chômeurs manifestent le 1er samedi de décembre. L’origine de la première manifestation concernait la prime de Noël.

Les choses ont bien changé, aujourd’hui c’est 11 millions de personnes sans emploi en France et autant de personnes vivant largement en dessous du seuil de pauvreté. Soit près de 1/3 de la population Française qui n’a pas le droit de vivre dignement.

Les privé-e-s d’emploi sont attaqué-e-s de toutes parts

Par le MEDEF, premier pourvoyeur du chômage en France avec la multiplication des « plans de départs volontaires » et des ruptures conventionnelles. MEDEF qui creuse le déficit de l’UNEDIC par le gel des contributions et qui bloque les négociations UNEDIC en refusant la taxation des contrats courts.

Par le gouvernement qui aide le patronat à démanteler le service public de l’emploi : avec la fermeture des agences de Pôle Emploi l’après-midi, avec la dématérialisation des relations entre Privés d’Emploi et l’Administration, les radiations qui vont bon train,

Par les partenariats public-privé état / régions / associations qui à travers la loi El Khomri, le CPA, la loi zéro chômeur de longue durée et le plan 500 000 formations, rétablissent un « livret ouvrier numérique » pour contrôler les mouvements de main d’œuvre et imposer des reconversions non souhaitées aux demandeurs d’emploi de longue durée.

Par les banques qui harcèlent les pauvres avec des agios et autres frais inventés pour engraisser ceux qui ont tout.

Par les agences immobilières qui refusent de loger celui qui n’a pas grand-chose.

Par les fournisseurs d’énergie qui choisissent de voir des enfants avoir froid au profit de leurs actionnaires.

Par les caisses de Sécurité sociale et Allocations diverses qui n’ont qu’un rôle de cache misère.

Par tous ceux que nous ne citerons pas, tellement la liste est longue...

Participer à la manifestation des privés d’emploi et précaires c’est s’investir :

contre le chômageRetour ligne automatique
contre la domination du capital,Retour ligne automatique
contre la misèreRetour ligne automatique
pour un emploi pour tous,Retour ligne automatique
pour la dignité de chacun avec des moyens pour vivre.

Manifestation contre le chômage et les précarités et Pour la justice sociale !

Tag(s) : #Lutte de classes