Selon l’institut Proxinvest chargé de recenser les comptes des entreprises cotées à la Bourse de Paris, les patrons des 120 plus grandes entreprises françaises ont enregistré une hausse de 20 % de leurs revenus. Ces derniers auraient amassé au total près de 3,5 millions d’euros.

16,8 millions perçus par le directeur général de Sanofi

« Pour la première fois depuis 2005, les cinq premières places du classement bénéficient d'une rémunération supérieure à 10 millions », relève le communiqué. Parmi le top 5 des patrons des sociétés cotées en bourse les mieux rémunérés on retrouve en premier Olivier Brandicourt, le directeur général de Sanofi, puis Gilles Robin le fondateur de Rubis. Suivent ensuite Carlos Ghosn double président de Renault et Nissan, le directeur général de Dassault Systèmes, Bernard Charlès et enfin Jean-Pascal Tricoire, le président directeur général de Schneider Electric.

Les entreprises du CAC 40 font même mieux puisque la rémunération moyenne totale des dirigeants monte à 5 millions d’euros, soit une hausse de 18 %. Le communiqué souligne d’ailleurs que ce chiffre « excède désormais la rémunération maximale socialement acceptable définie à 240 SMIC par Proxinvest, soit 4,8 millions d'euros. »

Des rémunérations en décalage avec celles des employés

 

"canempechepasnicolas" : 

Et François Fillon prévoit de supprimer l'impôt fortune pour ces grands patrons !

Sans-abris : "Le jour où j'ai perdu mon logement, je me suis assis sur un banc et j'ai pleuré comme un gamin"

Sans-abris : "Le jour où j'ai perdu mon logement, je me suis assis sur un banc et j'ai pleuré comme un gamin"

Le nombre de SDF aurait augmenté de 40% en six ans, selon la fondation Abbé Pierre.

En 2012 la France comptait 112.000 SDF, dont 31.000 enfants, dans les moyennes et grandes agglomérations, un chiffre en hausse de 44% en 11 ans, selon l'Insee - Thomas Coex - AFP/Archives

En 2012 la France comptait 112.000 SDF, dont 31.000 enfants, dans les moyennes et grandes agglomérations, un chiffre en hausse de 44% en 11 ans, selon l'Insee 

Ils dorment dehors ou dans des structures d'hébergement, sont en majorité étrangers et parfois travaillent: en 2012 la France comptait 112.000 SDF, dont 31.000 enfants, dans les moyennes et grandes agglomérations, un chiffre en hausse de 44% en 11 ans, selon une étude de l'Insee.