Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20ème Congrès du Parti Communiste Portugais : « Dans une situation où ça cogne si dur, où les travailleurs, le peuple portugais et le pays subissent la tempête destructrice et dévastatrice de la politique du gouvernement , nous affirmons : Rien n’est perdu à jamais ».

Les objectifs du PCP

réaffirmés au XXème Congrès

Discours prononcé à Alamada par Jeronimo de Sousa, secrétaire général du PCPle 4 décembre 2016, traduction MlJ pour « Solidarité internationale PCF – Vivelepcf ».

 

Camarades et amis, chers invités,

 

Au moment de clôturer les travaux de notre 20ème congrès, nous pouvons dire que nous avons rempli avec succès les objectifs que nous nous étions fixés.

Premièrement, par le degré d’implication et de participation des délégués. Ils ont honoré par leur présence et leur participation permanentes le mandat qui leur a été donné. Personne ne les a contraints. C’est un acte libre et responsable d’hommes et de femmes libres qui aspirent à une vie meilleure pour les travailleurs et le peuple portugais, d’hommes et de femmes qui font la différence, dans les formes d’engagement politique, en étant membres de notre parti.

Même au moment de leurs congrès, les partis ne sont pas tous pareils.

Nous saluons aussi les camarades et les invités, toujours présents, qui ont manifesté leur adhésion aux interventions. Des délégués venant de Bragance ou de l’île de Flores (Açores) ont parlé de la vie, des problèmes de leur région, de leur secteur d’activité, de la réalité des entreprises et des lieux de travail.

Nous avons entendu des ouvriers, d’autres travailleurs ; nous avons entendu des paysans, de petits entrepreneurs, des intellectuels, des jeunes, des femmes, des retraités, des personnes handicapées, des spécialistes, des hommes et des femmes de science, qui sont venus parler de politique économique, de santé, d’éducation, de sécurité sociale, d’accès à l’eau, de la valeur du travail, de la culture et de la production nationale.

Ils ont parlé de leur pays et de la souveraineté nationale.

Nous avons exprimé, naturellement et spontanément, nos sentiments internationalistes, notre profonde et sincère solidarité avec les partis, les peuples et les pays victimes des attaques et des menaces de l’impérialisme, Cuba, la Syrie, la Palestine et l’Ukraine pour ne citer que ceux-là.

Nous avons parlé de la lutte et de son développement comme élément stratégique pour mettre un terme aux blocus, aux pressions et pour commencer à construire une politique alternative patriotique et de gauche.

Nous avons parlé de la vie de notre parti, du renforcement politique, social et électoral du PCP comme condition irremplaçable et indispensable à la construction des politiques alternatives pour lesquelles nous combattons, du renforcement de l’organisation du Parti, en particulier en menant une grande campagne d’adhésion.

Nous avons parlé et débattu de la nouvelle phase de la vie politique nationale et le Congrès a apprécié le rôle du Parti, de ses propositions et initiatives.

Et, chers camarades, permettez-moi de reprendre les dernières phrases du discours de clôture du 19ème congrès. Nous affirmions alors : « Dans une situation où ça cogne si dur, où les travailleurs, le peuple portugais et le pays subissent la tempête destructrice et dévastatrice de la politique du gouvernement PSD/CDC-PP, nous affirmons : Rien n’est perdu à jamais ».

« Quand les travailleurs et la population ont intensifié et étendu la lutte, le gouvernement a été ébranlé ; si les cette lutte se développe, le gouvernement sera battu. » Et c’est ce qui s’est passé !

Et pas seulement le gouvernement PSD/CDS-PP mais aussi l’idéologie du fatalisme, du conformisme et de la peur. Une fenêtre d’espoir s’est ouverte, des droits et certains revenus ont été rétablis, conquis.

Camarades et amis, chers invités,

A ce congrès, nous avons discuté de la phase nouvelle de notre vie politique nationale et de la détermination du PCP, avec les travailleurs et le peuple, de tout faire pour continuer à défendre, rétablir et reconquérir des droits.

Ce 20ème congrès a affirmé la nécessité et l’urgence de trouver une réponse à la grande question qui monte : celle de l’alternative capable d’ouvrir la voie pour résoudre les problèmes du pays.

Ce congrès a vu l’affirmation d’un parti, le Parti communiste portugais, qui assume le projet politique nécessaire au pays d’une politique patriotique,

 

POUR LIRE LA SUITE
CLIQUEZ CI-DESSOUS

http://www.communcommune.com/2016/12/discours-de-cloture-du-20eme-congres-du-parti-communiste-portugais.html

Tag(s) : #Europe Portugal