Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Henri de Castries, ex-PDG de l'assurance privée AXA, demain promu par  Fillon Premier ministre  ? ?

Henri de Castries, ex-PDG de l'assurance privée AXA, demain promu par Fillon Premier ministre ? ?

"canempechepasnicolas" :

Devant la levée de boucliers - y compris dans son propre camp - qui a suivi sa prestation concernant la réforme de la Sécurité sociale qu'il entendait mettre en oeuvre s'il était élu président, ce bon docteur Fillon est contraint d'effectuer un rétro-pédalage. Il prétend aujourd'hui qu'on l'a mal compris et qu'on déforme ses propos...

Pourtant, les médias unanimes - et loin d'être hostiles au dirigeant des "Républicains" - ont immédiatement rapporté ses propositions ...sans le moindre démenti de l'intéressé. C'est si vrai que son porte-parole, Jérôme Chartier, encore interrogé lundi 12 décembre sur France Inter, répondait sur le remboursement ou non du rhume par la Sécurité sociale dans le programme de François Fillon  :

« Le rhume ? Ça dépend quel rhume. Il faut entrer dans le détail. (…) C'est comme ce qu'on appelle la médecine de confort. C'est quelque chose qui n'est pas défini dans le Code de la sécurité sociale. » 

De fait, François Fillon est conscient du danger et tente de rattraper son imprudence. Pourtant sa volonté de fourguer la Sécu au privé n'est-elle pas confirmée par l'info donnée par l'hebdomadaire Challenge's :

Henri de Castries,

l'atout de l'équipe Fillon

Le nom de l'ex-PDG d'Axa, très proche du vainqueur de la primaire et très impliqué dans son programme, est évoqué pour Matignon.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voici  ce que proposait le candidat de la droite à la Présidence de la République

François Fillon, face à Juppé, à la télé le 27 décembre :

"Alors oui, je propose que la sécurité sociale se concentre sur les risques principaux, alors tout de suite, la caricature !", poursuit l'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy. La sécurité sociale se concentrerait sur "les affections graves et de longue durée", tandis que les assurances privées prendraient en charge les autres dépenses.

Quand la journaliste Alexandra Bensaid lui demande si le traitement d'une angine sera encore remboursé par la Sécu, François Fillon botte en touche et ne précise pas ce que sont les "risques principaux". 

Son programme écrit est à peine moins flou :

Proposition : Redéfinir les rôles respectifs de l’assurance publique et de l’assurance privée, en focalisant l’assurance maladie notamment sur les affections graves ou de longue durée : le panier de soins "solidaire" ; et l’assurance complémentaire sur le reste : le panier de soins "individuel". Le contenu de ces paniers de soins sera dynamique et pourra évoluer chaque année. Les moins favorisés ne pouvant accéder à l’assurance privée bénéficieront d’un régime spécial de couverture accrue.

Tag(s) : #Politique française

Partager cet article

Repost 0