Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Certes, Le Monde n'a jamais évoqué de telles funérailles en France. Il s'est contenté d'en fixer le cadre à Cuba écrivant :

"En cette période de deuil national, l'insolence et l'humour de et éminent dissident du régime castriste ( il s'agit, selon le journal,  de José Daniel Ferrer, dirigeant de l'Union Patriotique de Cuba - UNPACU - une organisation hostile au gouvernement, qui fut, il y a cinq ans de cela incarcéré et qui vit encore aujourd'hui sur l'île) ont quelque chose de stupéfiant. 'Allons, dit-il, osons rire de cette mascarade ! On voudrait nous faire croire que toute la population est accourue pour voir le cortège ? Mais, s'il y avait cinq millions sur les routes, où étaient les six autres millions ?"

Ces propos réjouissent Le Monde et sa journaliste,  Annick Cojean. A tel point que la phrase en question est reprise, grossie, par la rédaction pour apparaître comme l'argument choc illustrant l'hostilité supposée du peuple cubain envers ses dirigeants du fait que seulement la moitié d'une population s'est portée le long du cortège ! 

Vous voyez 30 millions de Français aux obsèques de son Président, et le Monde alors titrera sur les 31 autres qui n'y furent pas !

Belle illustration de ce qu'est l'information objective dans le quotidien de

 

Tag(s) : #Médias

Partager cet article

Repost 0